×
7 015
Fashion Jobs
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion Pricing (H/F)
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Responsable Formation Multi Sites (Retail Learning) Mode Luxe
CDI · PARIS
MAISON KITSUNÉ
募集中 - Wholesale Area Manager Japan Based in Paris
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
17 déc. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'avenir s'annonce scintillant pour l'industrie du luxe en Roumanie

Par
AFP
Publié le
17 déc. 2007

BUCAREST, 17 déc 2007 (AFP) - L'industrie du luxe est promise à un avenir scintillant en Roumanie, où les ventes sont en hausse et de nouvelles marques s'installent, comme en témoigne le "Luxury Show" organisé à l'approche de Noël et dont les commandes se sont chiffrées en millions d'euros.


Luxury Show 2007

Venu directement d'Autriche pour représenter les marques Bentley et Lamborghini, Uwe Schrammel se frotte les mains. "En Roumanie, nos ventes sont en progression tous les ans. On pense installer un concessionnaire l'année prochaine", annonce-t-il, en précisant qu'en octobre il avait déjà vendu quatre Bentley et deux Lamborghini lors du salon automobile de Bucarest.

Mirela Oprina, directeur exécutif de la société Neptun Yacht, se dit pour sa part sûre que le luxueux yacht exposé --13 mètres de long et coûtant 660 000 euros hors taxe-- trouvera acheteur.

"L'année dernière on en a vendu un, cette année quatre, et ce chiffre va certainement augmenter l'année prochaine" dit-elle.

"On nous a regardés avec réticence lors de la première édition du salon du luxe, l'année dernière, parce que la majorité de la population ne peut même pas se permettre de rêver aux produits qui sont exposés. Pour nous, le Luxury Show représente une immense provocation professionnelle, un projet pionnier", affirme Camelia Buda, directrice de la société Euroexpo, co-organisatrice du salon.

Avec la Bulgarie et l'Ukraine, la Roumanie représente l'un des marchés les plus attractifs de l'Europe de l'est pour les marques de luxe, indiquent les professionnels du secteur.

Les grands noms de la mode ou de l'automobile n'hésitent plus à s'installer directement. Louis Vuitton et Gucci doivent ouvrir des magasins courant 2008. Ferrari a également prévu l'ouverture d'un showroom à Bucarest l'année prochaine.

Selon une étude de l'institut de consultance CPP Management Consultants Ltd, dans la seule capitale roumaine, entre 90 millions et 129 millions d'euros sont dépensés par mois pour des produits de luxe (en dehors de l'hôtellerie et de la parfumerie de luxe) depuis février 2006.

Ce boom s'explique par l'émergence, après la chute du régime communiste, d'une classe de "nouveaux riches" en quête de nouvelles acquisitions pour épater voisins et amis.

Aidées par une croissance économique soutenue et la privatisation massive de secteurs entiers, de très grosses fortunes se constituent. Rapidement, cette nouvelle classe est attirée par la consommation immédiate et ostentatoire, comme signe extérieur de richesse.

"Un besoin de reconnaissance très fort est apparu, qui n'existe pas chez les riches ayant une histoire", explique le sociologue Mircea Kivu.

"Sous le communisme, la nomenklatura cachait sa richesse, tout comme (l'ancien dictateur Nicolae) Ceausescu qui entourait ses propriétés de grandes barrières pour que l'on ne puisse pas les voir. C'était la norme" ajoute-t-il.

Pour se démarquer, les "nouveaux riches" n'hésitent pas à aller chercher des produits de luxe dans des pays occidentaux.

"C'est le nombre croissant de Roumains allant faire leur shopping à Milan, Paris ou New-York qui va inciter les grandes marques à venir s'installer ici", estime Oliver Petcu, consultant chez CPP Management Consultants Ltd.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.