×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 févr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L Brands enregistre des pertes, en attendant la vente de Victoria’s Secret

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
28 févr. 2020

L Brands se prépare à céder une participation majoritaire dans Victoria’s Secret à Sycamore Partners, mais en attendant, le groupe basé à Columbus, dans l’Ohio (États-Unis), a annoncé de nouvelles pertes nettes d’un montant de 192,3 millions de dollars (175,73 millions d’euros) au quatrième trimestre, clôturé le 1er février 2020. L’année dernière, l’entreprise avait enregistré un bénéfice net de 540,1 millions de dollars (493,56 millions d’euros) pour la même période.


L Brands vend une part de 55% dans Victoria’s Secret - Instagram: @victoriassecret


Les ventes nettes de l’entreprise au quatrième trimestre atteignent 4,71 milliards de dollars (4,3 milliards d’euros), en baisse de 2,9 % par rapport aux 4,85 milliards de dollars enregistrés à la même période l’an dernier. Les ventes comparables chutent de 2 %.
 
Les ventes de Victoria’s Secret en Amérique du Nord atteignent 2,28 milliards de dollars (2,08 milliards d’euros) et les ventes comparables accusent un déclin de 10 %. En revanche, Bath & Body Works enregistre une hausse de 10 % de ses ventes comparables en Amérique du Nord, avec des ventes totales de 2,17 milliards de dollars (1,98 milliard d’euros).

Les ventes de l’entreprise à l’étranger génèrent des revenus trimestriels de 177,1 millions de dollars (161,84 millions d’euros), contre 190,7 millions de dollars à la même période l’an dernier.
 

Les performances de Bath & Body Works nettement meilleures que celles de Victoria’s Secret



Bath & Body Works est le moteur du portefeuille de L Brands depuis déjà quelque temps. Victoria’s Secret, en revanche, continue de dégringoler et peine à s’adapter aux nouvelles attentes des clientes. Annoncée au cours du mois, la cession d’une part de 55 % de la marque de lingerie à Sycamore Partners pour environ 525 millions de dollars (479,76 millions d’euros) devrait permettre au groupe de recentrer son activité sur sa marque de bain et de beauté, bien plus rentable, qui sera gérée comme une entreprise à part entière.

Pour l'année 2019 dans son intégralité, les ventes de L Brands se portent à 12,91 milliards de dollars (11,8 milliards d’euros), soit une baisse de 2,4 % par rapport aux 13,24 milliards de dollars de 2018. Les ventes comparables, elles, perdent 1 %.
 
Là encore, les performances de Bath & Body Works sont nettement meilleures que celles de Victoria’s Secret. Les ventes comparables gagnent 10 % et les revenus atteignent 4,21 milliards de dollars (3,85 milliards d’euros) aux États-Unis. La marque de lingerie, elle, réalise des ventes de 6,8 milliards de dollars (6,21 milliards d’euros), soit une baisse de 7 % des ventes comparables.
 
Les ventes annuelles de L Brands à l’étranger passent de 605,3 millions de dollars à 600 millions de dollars.

L’entreprise enregistre des pertes nettes de 366,4 millions de dollars pour l’année fiscale 2019. En 2018, elle avait réalisé des bénéfices de 643,9 millions de dollars.
 
Ses projets pour l’avenir commencent à se préciser. L Brands table actuellement sur des pertes ajustées par action d’environ 0,05 dollar (0,046 euro) au premier trimestre de l’année fiscale 2020, mais n’a pas encore publié ses estimations pour l’année entière, dans l’attente de la transaction avec Sycamore Partners.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com