×
Publicités
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
9 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'empreinte carbone de la France en chiffres

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
9 nov. 2022

En pleine COP27, la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre est plus que jamais sous les projecteurs. Le ministère de la Transition écologique vient de sortir un rapport qui montre des améliorations encourageantes, mais insuffisantes pour tenir les Accords de Paris.


Emmanuel Macron à la COP27 DR


Alors que le chaos climatique est au cœur des discussions de la COP27, un rapport vient faire le point sur l'empreinte carbone de la France. Elle aurait baissé de 9% entre 1995 et 2021, selon les dernières données publiées par le ministère de la Transition écologique vendredi 4 novembre.

L’empreinte carbone de la France est estimée à 604 millions de tonnes équivalent CO2 (Mt CO2 eq). Ramenée à l’ensemble de la population, l’empreinte carbone est, en 2021, estimée à 8,9 t CO2 eq par personne, contre 8,3 tonnes en 2020.

Les émissions associées aux importations représentent un peu plus de la moitié (51%) de l’empreinte. Elles proviennent: des biens et services importés et destinés à la demande finale intérieure (132 Mt CO2 eq) ;des matières premières ou des produits semi-finis importés et consommés par l’appareil productif intérieur (176 Mt CO2 eq).

Le reste de l’empreinte carbone (49 % en 2021) est composé d’émissions intérieures: 113 Mt CO2 eq émises directement par les ménages; 183 Mt CO2 eq associées à la production intérieure de biens et services destinés à la demande finale française hors exportations. Se déplacer, se nourrir et se loger agrègent les trois quarts des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’empreinte carbone d’un Français: 30% pour le transport des ménages, 23% pour leur habitat , 22% pour leur alimentation, 10% pour l’achat de biens d’équipements et 16% pour les services marchands et non marchands utilisés par les ménages.

Une baisse encourageante mais insuffisante



D’après le rapport, qui couvre une période allant de 1995 à 2021, l’empreinte carbone de la France a diminué de 9%. Un chiffre encourageant, mais encore insuffisant compte tenu des objectifs fixés par l’Accord de Paris, qui vise à maintenir le réchauffement global de la planète en dessous de +2 degrés Celsius (idéalement 1,5 °C). Ce qui, conformément aux directives fixées par l’Union européenne, implique pour le pays de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici à 2030.

Or, un rapport publié en juillet 2022 par le Haut Conseil a rendu un avis sans appel: "Malgré une tendance à la baisse des émissions de gaz à effet de serre en 2021, les efforts de la France pour lutter contre le réchauffement climatique demeurent insuffisants pour atteindre les objectifs fixés pour 2030", a tranché l’instance.

De plus, si les émissions intérieures se sont réduites de 27%, les émissions de Co2e associées aux importations, elles, se sont accrues de 20%. D’après un autre rapport du Haut Conseil pour le Climat publié en octobre 2020, ces émissions sont en augmentation continue et seraient même devenues “plus importantes que les émissions sur le territoire national”.

Depuis sa signature en décembre 2015 à l'issue de la COP21, l'Accord de Paris n'est respecté que par un seul pays: la Gambie. D'après des estimations dévoilées fin 2021 par le consortium international indépendant d'analyse scientifique Climate Action Tracker, ce pays d'Afrique de l'Ouest serait en effet le seul des États signataires à avoir pris les mesures "adéquates" pour limiter le réchauffement à 1,5°C.

(ETX Daily Up)
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2023 AFP-Relaxnews.

Tags :
Industrie