×
Publicités
Publié le
19 avr. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'enseigne britannique de sport JD vise l’équilibre cette année en France

Publié le
19 avr. 2013

Sur son exercice fiscal 2012/2013 clos le 2 février dernier, JD Sports Fashion publie un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros (1,25 milliard de livres) à +18,8%. Le résultat opérationnel du groupe britannique - qui a racheté en 2009 le Français Chausport - chute quant à lui de 19,8% à 71 millions d’euros, impacté par les pertes de Blacks Leisure (enseignes Blacks et Millets).

La chaîne d’outdoor britannique rachetée en janvier 2012 enregistre en effet une perte de 17,4 millions d’euros. Une perte que le groupe veut réduire, conservant finalement l'enseigne Millets. Objectif, proposer une offre complémentaire: casual et sportswear pour Millets et premium et technique pour Blacks.

Visuel Jd Sports

Si l’outdoor handicape le groupe, ses enseignes de sport JD, Size ?, Chausport, Sprinter et Champion Sports (516 magasins dont 332 au Royaume-Uni et en Irlande) totalisent quant à elles des ventes à 997 millions d’euros en hausse de 10,2%.

Cependant, en France la contribution de l’enseigne Chausport (75 magasins) est en recul pour s’élever à plus d'un demi-million d’euros contre 1,5 million environ sur l’exercice 2012. Toutefois, à surface comparable, les ventes de l’enseigne sont en hausse de 0,7%. Une croissance toutefois insuffisante, précise le groupe, pour parer à la hausse des investissements dédiés notamment aux magasins (5 ouvertures et quatre fermetures) et son organisation interne.

L’activité hexagonale de JD - 11 magasins dont un Size ? ouvert à Paris dans le quartier des Halles - enregistre une perte de 500 000 euros liée au développement du réseau qui s’est enrichi de six nouveaux magasins. Le groupe reste donc satisfait des résultats générés par les nouvelles unités et va poursuivre son expansion dans l’Hexagone où l’enseigne devrait "au moins" arriver à l’équilibre cette année, même s’il concède qu’il doit améliorer son offre textile notamment dans le sud du pays.

A noter qu’avec ses enseignes de mode (Scotts et Cecil Gee notamment) le Britannique enregistre des ventes en hausse de 5,8% à 160,4 millions de livres, représentant désormais 85 magasins.

*pour rappel les deux enseignes comptaient un parc de 295 magasins lors de leur rachat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com