×
Publié le
13 mars 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'enseigne de mode espagnole Koker met la France dans son viseur

Publié le
13 mars 2020

Ayant connu un développement soutenu depuis sa naissance il y a six ans, avec 49 boutiques au compteur dans neuf pays, Koker entend désormais attaquer le marché français. Celle qui se présente comme une enseigne de mode low cost annonce l'ouverture d'une première boutique à Paris pour le premier semestre 2020, sans toutefois en dévoiler l'adresse pour l'instant. Une installation en propre dans la capitale française, qui s'accompagne d'une volonté d'ouvertures en franchise pour le reste du territoire français.


Koker est pour l'instant présente en Espagne, au Portugal, en Suisse, au Luxembourg, en Italie, en Roumanie, aux USA, au Mexique et au Costa Rica. - Koker


"Nous sommes en cours de négociation pour des boutiques à Paris et dans des centres commerciaux autour de la capitale", nous précise Luis Gonzales, chargé chez Koker du développement France. Son objectif est de concrétiser au total une dizaine d'inaugurations en 2020 sur le territoire hexagonal.

En ce qui concerne la recherche de partenaires, la marque fondée par Priscilla Ramirez s'est engagée à participer pour la première fois au salon Franchise Expo Paris, dont les dates ont été décalées de fin mars à fin mai en raison du coronavirus. Koker vise des emplacements de 110 à 400 mètres carrés situés en centre commercial, en centre-ville ou en gare, dans des villes de plus de 30 000 habitants.

Née avec une première boutique dans la ville natale de la styliste, à Tolède, Koker a réussi à se constituer un réseau en capitalisant sur une mode colorée et féminine, l'enseigne citant Desigual et Zara comme ses sœurs aînées. Ses vêtements, accessoires et chaussures sont tous fabriqués en Europe, c'est à dire en Espagne, en France et en Italie.


La marque a la particularité de proposer des total looks en boutique. - Koker


Ciblant en priorité les femmes de plus de 30 ans, la chaîne souligne sa capacité de renouvellement de collection, soit 200 nouveautés injectées chaque semaine, comme l'un de ses atouts. "Koker n’hésite pas à écarter rapidement les collections qui ne fonctionnent pas, et préfère la qualité à la quantité : chaque boutique ne dispose que de trois pièces par taille, offrant une véritable exclusivité à ses clients", atteste la marque.

L'entreprise, qui a ouvert un site web en français (non-marchand), a revendiqué une hausse de 38 % de ses ventes en 2018, sans préciser ce chiffre. Parmi ses avancées sur l'année écoulée, Koker est entrée en Italie via un magasin installé à Venise et a expérimenté une déclinaison dans l'univers de l'enfant sur son marché domestique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com