×
Publicités
Par
AFP
Publié le
29 juin 2014
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'épicier de luxe Fauchon va ouvrir son capital pour grossir à l'international

Par
AFP
Publié le
29 juin 2014

PARIS, 29 juin 2014 (AFP) - L'épicerie de luxe française Fauchon va ouvrir son capital pour accélérer son développement à l'international, a annoncé son actionnaire majoritaire Michel Ducros, dans un entretien au Journal du dimanche.

Photo : AFP.

"J'ai confié un mandat à la Compagnie financière Edmond de Rothschild pour chercher des investisseurs. Fauchon a trouvé son style mais doit devenir encore plus international pour croître. Je dois donc ouvrir le capital ou nouer des accords avec des partenaires régionaux. Je ne veux me priver de rien", a déclaré Michel Ducros.

Avec cette opération, Michel Ducros "espère lever entre 30 et 50 millions d'euros d'ici la fin de l'année", lui même se dit prêt à "réinvestir 10 millions d'euros" pour "financer un magasin amiral à New York et à Tokyo", a-t-il indiqué au JDD.

Le groupe est déjà bien implanté au Japon et au Moyen-Orient.

Michel Ducros est entré dans Fauchon comme actionnaire minoritaire et en a pris le contrôle en 2004, "injectant dans l'affaire une cinquantaine de millions d'euros", selon le JDD.

Désendetté depuis 2008, Fauchon s'est repositionné sur trois métiers: l'épicerie de luxe, la restauration et la réception. Le groupe a réalisé l'an passé un chiffre d'affaire de "192 millions d'euros, dont 75% hors de France".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.