×

L’ex-patron de Meetic, Marc Simoncini, accro à l’Heroïn

Publié le
today 27 juin 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le fondateur de Meetic, Marc Simoncini – aujourd’hui investisseur dans de nombreuses star-up et à la tête du groupe d’optique Sensee –, change de registre en lançant une marque de vélo ultra luxe baptisée Heroïn.



Ouverte depuis quelques jours, la première boutique-galerie de la marque s’invite au 16 rue Saint-Roch, dans le 1er arrondissement de Paris, en lieu et place de l’ancien magasin du créateur Kris Van Assche. Un espace qui présente l’un des 349 exemplaires d’Heroïn, un vélo de course totalement noir, réalisé entièrement en carbone, assemblé en France et fabriqué en Italie.

Lancé dans cette aventure suite à sa rencontre avec Rémi Chenu, un ingénieur en mécanique des matériaux, Marc Simoncini a mis deux années pour mettre au point son modèle de vélo « parfait ».

Un poids plume (6,5 kilos contre 6,8 kilos pour un vélo du Tour de France) doté d’un système de transmission électrique, de freins à double pivot, des meilleurs équipementiers du secteur (Hutchinson pour les pneus, Rotor pour le pédalier…) et à l’ergonomie permettant selon les fabricants « de défier les lois de la pénétration dans l’air ».

Baptisé « Heroïn » par Marc Simoncini car « produit pur, rare et qui procure un tel plaisir qu’on ne décroche plus », ce vélo de course s’adresse principalement aux quinquas ayant réussi leur vie, l’amateur passionné de vélo et sportif » capable de débourser la somme de 14.900 euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com