×
Publié le
12 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'habillement européen a exporté plus en 2021 qu'avant-crise

Publié le
12 avr. 2022

L'habillement européen a fait mieux en termes d'exportations en 2021 qu'avant-crise. L'Union européenne a exporté pour 33 milliards d'euros d'habillement l'an dernier, une accélération de 9% lui permettant de surpasser le niveau de 2019, et ceci malgré un Royaume-Uni désormais comptabilisé à part. Du côté des importations, l'habillement fait davantage montre d'une stabilisation des chiffres par rapport à ceux de 2020, avec 72 milliards d'euros de marchandises importées sur le Vieux Continent (+6%), selon l'Institut français de la mode (IFM).


Shuterstock


Les coûts de l'énergie et du transport, ainsi que l'impact de la guerre en Ukraine sur les dépenses, font néanmoins redouter que 2022 ne soit pas l'année de la reprise tant espérée. Un contexte avare en bonnes nouvelles au milieu duquel l'accélération des exportations d'habillement attire l'attention. Celles-ci avaient chuté de 12% à 25,5 milliards d'euros en 2020, mais ont en 2021 dépassé les 29,01 milliards d'euros constatés en 2019. Et ceci malgré l'absence du Royaume-Uni, désormais retiré du calcul réalisé côté exportateur par l'IFM, et s'affichant parmi les pays clients.

Le Royaume-Uni est ainsi le deuxième client de l'habillement européen, derrière l'indétrônable Suisse. Et devant les Etats-Unis qui, après le recul de 22% connu en 2020, ont dopé leurs commandes de 32% en 2021. Au quatrième rang arrive la Chine, qui avait simplement stabilisé ses commandes en 2020 (+4 %), et a connu une accélération de 56% en 2021.

Parmi les faits notables ressort le redémarrage des commandes turques, en hausse de 26% après une chute de 25% l'année précédente. Les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite connaissent eux des progressions 46% et 26%, après des chutes respectives de 27% et 20% en 2020. Sont également à noter les cas de la Russie et de l'Ukraine, respectivement cinquième et onzième clients de l'habillement européen. Ces deux pays affichent des reprises respectives de 13% et 30% en 2021, après avoir connu un coup de frein de -14 % pour l'un et une stabilisation de 2% pour l'autre en 2020.


Exportations de l'UE-27 en 2021 - IFM


Du côté des exportations textiles, l'UE a atteint en 2021 les 25,3 milliards d'euros. Une progression de 13% qui, après la chute de 14% en 2020, permet de retrouver et même d'excéder les 23,8 milliards d'euros connu en 2019.

Désormais comptabilisé en client, le Royaume-Uni arrive en tête des commandes, avec 2,9 milliards d'euros de matériaux (+1%), devant les Etats-Unis, la Chine et la Turquie. Les plus fortes reprises sont à constater du côté de l'Inde (+44%), du Canada (+26%) et de l'Egypte (+25%), les commandes de pays plus proches ayant connu des ralentissements plus mesurés en 2020.

Un reprise plus limitée des importations



Du côté des importations, comme susmentionné, l'année 2021 montre une accélération de 6% côté habillement, avec 72,3 milliards d'euros. Un chiffre dont le Brexit ne suffit pas expliquer la différence avec les 87,9 milliards d'euros affichés en 2019.

Le Royaume-Uni est désormais le 11e fournisseur de l'UE en habillement, avec 1,5 milliard d'euros de produits, chiffre cependant en recul de 63%. La Chine occupe toujours la tête du classement, avec 21,8 milliards d'euros, contre 25,7 milliards pour l'UE pré-Brexit en 2019. Suivent le Bangladesh, la Turquie, l'Inde, qui ont chacun dopé leurs commandes d'une quinzaine de pour cent. Maroc (+25%) et Tunisie (+10%) se placent respectivement en 7e et 9e position, tandis que les commandes venant des Etats-Unis repartent de 46%, après la chute de 19% connue l'an passé. L'Ukraine, 19e fournisseur de l'UE, avait quant à elle dopé de 10% ses exportations vers l'UE en 2021.


Importations de l'UE-27 en 2021 - IFM


Les chiffres des importations textiles européennes sont plus difficiles à décrypter. Elles avaient explosé 66% en 2020 (+190% venant de Chine) pour une raison simple: ces chiffres englobaient les importations de masques. Ils semblent avoir retrouvé des niveaux plus normaux, avec 33,8 milliards d'euros de matériaux importés en 2021, contre 31,2 milliards en 2019.

Chine, Turquie, Inde, Pakistan et Royaume-Uni forment le quintet leader. Le Vietnam chute sur un an de la 7e à la 10e place, les confinements stricts ayant touché son industrie (alliés aux difficultés de fret) générant une chute de 26% des expéditions vers l'UE. L'Ukraine affichait quant à elle une progression de 25% en 2021, s'invitant à la dix-neuvième position du classement des fournisseurs de l'Europe en textiles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com