×
Publicités
Publié le
30 oct. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'habillement pourrait chuter de 27% cette année suite au reconfinement

Publié le
30 oct. 2020

Sur l’ensemble de l’année 2020 en France, le chiffre d’affaires habillement et textile des distributeurs, ventes en lignes comprises, pourrait chuter jusqu’à 27%, indique l’Institut Français de la Mode (IFM) dans ses projections les plus pessimistes. En effet, la mise en place ce vendredi 30 octobre d’un nouveau confinement entrainant la fermeture de tous les commerces jugés non essentiels, rebat les cartes des perspectives et couvre une nouvelle fois d’incertitudes un secteur fragilisé.
 

Les magasins d'habillement connaissent une nouvelle fermeture en France à cause du confinement - Pixabay


"Les perspectives dépendront, en grande partie, de ce qui sera décidé par le gouvernement pour le mois de décembre", indique l’IFM. La baisse de l’activité commerciale en France, pour l’ensemble de l’année 2020, pourrait être de l’ordre de 24% si un déconfinement progressif intervient en décembre. "La chute du marché pourrait être plus accusée, environ 27%, si le confinement était amené à se prolonger en fin d’année", précise l’institut. Enfin, dans l’hypothèse d’un rapide retour à la normale en décembre, le repli serait de l’ordre de 20%.
 
Pour la période allant de janvier à septembre 2020, les points de vente physiques ont accusé une chute des ventes de 22,7%. Le salut pourrait tout de même venir des ventes en ligne. Sur les neuf premiers mois de l’année 2020, pour l’ensemble des circuits de distribution, elles ont à elles seules enregistré une croissance de 14% en valeur par rapport à la même période de l’année 2019. Une hausse qui devrait se maintenir, voire croitre fortement, dans les prochaines semaines et alors que les fêtes de fin d’année approchent.

Ces chiffres et projections sont annoncées alors que plusieurs fédérations du commerce d'habillement entendent mener la fronde contre la fermeture imposée des commerces "non essentiels", et notamment sur le plan judiciaire (lire notre article dédié). Le gouvernement mise de son côté sur des dispositifs d'aides renforcés, pour aider les commerces à traverser ce nouveau confinement. Et notamment sur une prise en charge partielle des loyers via des crédits d'impôts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com