×
5 484
Fashion Jobs
Publié le
28 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'indicateur de durabilité des matières Higg MSI, critiqué par la Norvège, est suspendu

Publié le
28 juin 2022

Norrona et H&M ont été épinglés il y a quelques jours par l'autorité norvégienne de la consommation, qui pointe les allégations trompeuses liées à l'outil Higg MSI d'analyse d'impact environnemental des produits textiles. La Sustainable Apparel Coalition (SAC), qui est à l'initiative de cet indicateur lancé en 2012 et qui affirme représenter la moitié de la filière et des marques d'habillement, annonce en réaction suspendre son programme et diligenter une enquête indépendante sur la méthodologie de Higg MSI.


Shutterstock


Comme l'avait rapporté FashionNetwork.com, l'Agence norvégienne de la consommation (NCA) avait lourdement critiqué cet indice, pointant notamment le fait qu'il n'évalue pas l'impact environnemental des produits proposés, les données ne se basant que sur un impact moyen calculé matière par matière.

En outre, le calcul s'arrêterait à l'étape du tissage et du tricotage, et ne prendrait pas en compte les étapes suivantes de fabrication. Deux aspects qui, pour l'autorité norvégienne, rendrait trompeuse toute affirmation de durabilité apposée sur un produit basée sur ces données. La NCA avait été jusqu'à indiquer à la SAC que sa responsabilité légale serait engagée si Higg MSI venait à être utilisé comme argument marketing auprès des consommateurs.

Si le cas norvégien n'a officiellement qu'une valeur locale, l'impact de cette prise de position s'est fait sentir sur l'ensemble de la filière du textile-habillement. Il faut dire que Higg MSI est au cœur de la stratégie de transparence de la Sustainable Apparel Coalition, qui revendique réunir en son sein 50% de la filière. "Une nouvelle ère de transparence s'ouvre" écrivait ainsi l'instance le 27 mai 2021, en annonçant son partenariat avec Higg MSI.

La remise en cause de la crédibilité de l'indice met donc en péril la stratégie de transparence du très grand nombre de marques de la SAC, qui compte notamment dans ses rangs Benetton, Amazon, Asos, Boohoo, Inditex, Gap, Fast Retailing, Nike, Puma, Under Armour, PVH et Patagonia. Ainsi que Bestseller, C&A, Camper, Canada Goose, Columbia, Crocs, Guess, HanesBrands, J.Crew, Mango ou encore Zalando.

"Nous avons pris la décision de mettre en pause le programme de transparence à l'intention des consommateurs à l'échelle mondiale, alors que nous travaillons avec la NCA et d'autres agences de consommateurs et régulateurs pour mieux comprendre comment justifier les allégations au niveau des produits avec des données fiables et crédibles", indique aujourd'hui la directrice générale de la SAC, Amina Razvi. "Nous commandons de toute urgence une révision indépendante par un tiers expert des données et de la méthodologie de Higg MSI. Cet examen a été réalisé pour la dernière fois en 2016 et constitue une action planifiée que nous accélérons à la lumière de la notification de la NCA."

La SAC indique travailler sur un programme complet, par le biais de partenariats industriels, pour rassembler et mettre à jour la qualité et l'accessibilité des données d'impact environnemental destinées aux acteurs de la filière. Et, à plus longue échéance, aux consommateurs eux-mêmes. La direction de la coalition veut en outre rassurer ses  membres. "Nous savons qu'il est important que nos membres et l'industrie dans son ensemble aient confiance dans notre mission, notre objectif et notre approche", souligne Amina Razvi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com