×
6 240
Fashion Jobs
Publicités

L’industrie de la mode et du textile britannique remet ses prix à l’export

Publié le
today 20 oct. 2011
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dans un contexte économique délicat, les marques doivent jouer sur leurs atouts intrinsèques. En substance, l'UKFT, l’organisation représentant l’industrie de la mode et du textile outre-Manche, estime que le made in UK ou le from UK représente un argument de poids dans la compétition internationale.


Mary Katrantzou a reçu un prix export (collection automne-hiver 2011-Photo AFP)

"Les yeux du monde seront tournés vers le Royaume-Uni l’année prochaine à l’occasion des jeux olympiques et paralympiques. C’est notre chance de montrer que la Grande-Bretagne est le leader dans l’économie créative internationale. Et cette année, les trophées de l’export du textile et de la mode de Grande-Bretagne rappellent à quel point l’industrie de la mode et l’export de la mode sont centraux dans cette ambition", expliquait Ed Vaizey, ministre de la Culture britannique.

Et comme tête de pont de cet export, le jury a choisi de remettre le prix du "designer business" à Mary Katrantzou et ses imprimés originaux et colorés. Johnstons of Elgin, qui produit cachemire et laine depuis 1797, a été distingué avec un trophée d’or.

Le trophée du "New exporter" est revenu à la jeune société Butterfly Twists et ses chaussures modulables, alors que Boxfresh est désignée "Brand of the year" et Asos remporte le prix du Retailer/e-tailer.

Le Great Brit award est revenu au designer Karl Donoghue, qui interprète cuirs et fourrures. Le "Rising star" a été offert à Christophe Raeburn, pour ses réutilisations de matériels militaires, et le prix Textiles a été remis à Alex Begg & Co, pour ses accessoires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com