×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 nov. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'industrie textile réclame un contrôle accru des produits importés

Par
AFP
Publié le
24 nov. 2008

PARIS, 24 nov 2008 (AFP) - Les industriels français du textile ont appelé lundi 24 novembre les autorités de contrôle des textiles importés en France à élaborer un "plan d'action pour 2009", afin de renforcer leur surveillance.

Dans un communiqué, l'Union des industries textiles (UIT) a appelé "les autorités compétentes à convoquer d'urgence un groupe de travail afin d'arrêter un plan d'action 2009".

Ce groupe de travail devrait regrouper selon elle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), les services des douanes (DGD), la Direction générale des entreprises (DGE), l'Institut français du textile et de l'habillement (IFTH), ainsi que l'Institut national de veille sanitaire (INVS).

L'objectif est de s'organiser "face à la multiplication préoccupante des retraits d'articles présentant un danger pour les consommateurs", a expliqué l'UIT.

Celle-ci souhaite également un "renforcement de la fréquence des contrôles douaniers sur les articles de textile-habillement, notamment les vêtements pour enfant, importés de pays tiers".

Il faut aussi "intensifier les contrôles de conformité avec la réglementation européenne" dans les points de vente, en particuliers sur la présence de nickel dans les accessoires ou de phtalates dans les articles de puériculture.

Cette demande intervient alors que l'enseigne textile Etam a commencé à retirer du marché une paire de bottes et une paire de chaussures fabriquées en Chine et contenant des sachets d'un fongicide soupçonné de provoquer de graves réactions allergiques.

Le groupe d'ameublement Conforama a de son côté retiré de la vente fin juin des lots de canapés importés de Chine qui contenaient trop de sachets anti-moisissure qui ont provoqué chez certaines personnes de graves allergies.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.