×
7 032
Fashion Jobs

L’influenceuse espagnole Gala González lance sa marque Amlul

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 25 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’influenceuse Gala González a le sens des affaires. Avec des opinions bien argumentées et une excellente compréhension du secteur de la mode, la jeune Espagnole a réussi à se construire une carrière solide, catapultée par les réseaux sociaux et appuyée par des projets à long terme. Voici le dernier d’entre eux : sa propre marque de vêtements, Amlul, avec laquelle elle prétend en finir avec la dictature des saisons de la mode. Et qui mieux qu’elle pourrait le faire ? Après tout, elle est l’une des « insiders » les plus influentes de toute l’industrie.


La première collection de Gala González pour Amlul s’intitule « Journey to Chinchón » - Amlul


Certes, c’est cliché, mais c’est pourtant vrai : le plus difficile n’est pas d’arriver où l’on veut, mais bien d’y rester. Et Gala González (La Corogne, 1986) l’a bien compris. Douze ans après le lancement de son blog en 2007, forte du succès de ses publications sur Fotolog et de son million de followers sur Instagram, l’influenceuse espagnole est un modèle de réussite. Formée à l’University of Arts de Londres, la jeune femme s’est lancée dans le design à 18 ans avec une capsule intitulée « Music Collection » pour la ligne U d’Adolfo Domínguez. Ambassadrice de nombreuses marques de luxe, abonnée aux premiers rangs des plus grandes Fashion Weeks du monde et auteure du livre Gala Confidential : 10 ans d’influence, Gala González se lance maintenant dans l’entrepreneuriat avec sa propre marque, Amlul.

Un projet qui semble couler de source : nombreuses sont les influenceuses qui s’essayent au design après quelques années de carrière. Mais Gala González a pris son temps avant de se décider à sauter le pas au bon moment. Pour citer quelques exemples, les influenceuses espagnoles à succès comme Dulceida (2,5 millions de followers) ou Alexandra Pereira (1,7 million de followers) ont elles aussi lancé leurs propres marques, tout comme Nina Urgell avec New Order-Midnight ou Blanca Miró avec La Veste. Au niveau international, l’Italienne aux 16 millions de followers Chiara Ferragni a monté son propre empire autour de la marque de mode qui porte son nom. La Française Jeanne Damas, avec un business model plus proche de celui d’Amlul, a quant à elle fondé la marque parisienne Rouje.


La collection d’Amlul est composée de pièces basiques et intemporelles - Amlul


« Je peux enfin partager avec vous un projet sur lequel je travaille depuis des mois et auquel j’ai consacré beaucoup de temps et d’efforts. Je ne voulais pas me précipiter, mais je souhaitais faire les choses bien et à ma manière », explique l’influenceuse sur son profil Instagram à propos d’Amlul. Ce projet multidisciplinaire est né il y a déjà plus de 12 ans. Sous ce nom, Gala González regroupe ses magazines visuels de lifestyle, mais aussi ses articles de seconde main (vendus sur la plateforme française Vestiaire Collective) et maintenant sa propre boutique en ligne. « Le monde ne fonctionne déjà plus par saison. Maintenant, nous dictons nous-mêmes le rythme. Amlul naît dans l’espoir de partager un petit bout de mon univers, un endroit où les saisons n’existent pas et où l’on vit en permanence dans des lieux de vacances », ajoute-t-elle à propos de sa première collection intemporelle en édition limitée.

Uniquement disponible sur sa boutique en ligne pour le moment, la collection fait la part belle aux matières satinées. Les robes de soirée brodées côtoient des chemises, des blouses, des tops et des jeans décontractés. Regroupées sous le titre « Journey to Chinchón », le village madrilène où le lookbook a été photographié, les créations qui portent des noms de destinations de vacances comme Tulum, Saint Tropez ou Mykonos vont de 65 à 290 euros.

Au cours d’une conversation avec FashionNetwork.com quelques semaines avant le lancement, Gala González avait exprimé sa volonté de créer une marque à son image : authentique, avec des prix accessibles, des matériaux de qualité et une production durable. Ce sont tous ces facteurs qui ont retardé le lancement. « Trouver l’équilibre entre tous ces paramètres est essentiel pour que la marque fonctionne », assurait alors l’entrepreneuse qui se cache derrière l’influenceuse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com