×
Publicités
Publié le
26 nov. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’Italien I Pinco Pallino cherche un repreneur

Publié le
26 nov. 2013

"I Pinco Pallino" cherche un repreneur. Née en 1980 de la rencontre entre Imelde Bronzieri et Stefano Cavalleri, cette marque icône du Made in Italy pour enfant positionnée dans le haut de gamme est en perte de vitesse depuis qu’elle a été rachetée en 2010 par le fonds d’investissement italien Opera.

Privée de son âme créatrice (les deux fondateurs se sont séparés lançant chacun de leur côté une nouvelle ligne pour enfant), mal gérée, la marque a perdu en quelques années son aura et sa crédibilité sur les marchés, fermant les unes après les autres ses boutiques les plus prestigieuses.

I Pinco Pallino girl automne-hiver 2013


Il y a un an, l’entreprise de Bergame (Italie du Nord) a engagé un plan de restructuration qui devrait aboutir à terme à la suppression de plus d’une trentaine d’employés sur 62. En janvier 2013, une coentreprise a été créée avec le fonds d’investissement chinois Lunar Capital, qui est entré au capital de I Pinco Pallino à hauteur de 20 % à travers Yeehoo, chaîne d’habillement chinoise pour enfant.

Un plan de relance a été présenté par le nouveau management, mais de nouveaux investissements seraient nécessaires et le fonds Opera ne veut plus mettre la main au portefeuille. L’entreprise s’est donc adressée au tribunal, demandant la mise en place d’une procédure de concordat (sorte de procédure de sauvegarde) afin de trouver un accord sur la restructuration de sa dette, tout en cherchant de nouveaux investisseurs. Plusieurs candidats seraient intéressés par ce qui fut la Rolls-Royce de la mode enfantine italienne.

En 2012, I Pinco Pallino a réalisé un chiffre d’affaires de 13,5 millions d’euros contre plus de 20 millions en 2009.

Elena Passeri (avec Dominique Muret)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com