×
Publié le
31 janv. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Italien Ittierre bientôt fixé sur son sort

Publié le
31 janv. 2014

Au cours d’une rencontre qui s’est déroulée jeudi 30 janvier à Rome auprès du ministère du Développement économique pour faire le point avec syndicats et élus locaux sur la profonde crise que traverse le groupe de mode italien, le gouvernement a donné son feu vert afin que soit prorogé d’un an le chômage technique pour les 600 salariés de la société.

Manifestation des employés de Ittierre le 24 janvier à Isernia


Touché par une grave crise financière et plombé par un endettement de près de 90 millions d’euros, le groupe spécialisé dans la production de marques en licence a demandé en septembre dernier la mise en place d’une procédure de concordat préventif (sorte de procédure de sauvegarde).

Pour se prononcer sur ce concordat, le tribunal d’Isernia (Italie du Sud) a demandé à la société, rachetée début 2011 par le patron du groupe de lingerie Albisetti Antonio Bianchi, de présenter un plan de relance et de paiement de ses dettes, qui le lui a remis il y a quelques jours (le 26 janvier).

Ce plan prévoit notamment la mise en liquidation de Ittierre et la création dans la foulée d’une nouvelle société, où conflueraient les actifs du groupe de mode à travers une formule de location-gérance, afin d’assurer la continuité de son activité. Actuellement, l’entreprise détient encore cinq marques en licence: Galliano et la ligne homme John Galliano, Aquascutum, Fiorucci, Guy Laroche, ainsi que la collection masculine de Jean Paul Gaultier.

Dans les prochains jours, le tribunal d’Isernia devra évaluer ce plan et décider ou non s’il accorde le concordat préventif. En cas de réponse négative, la société sera déclarée en faillite.

Les mois derniers, Antonio Bianchi avait reçu une lettre d’intention sans contrainte de la part de Taff Kainth, entrepreneur indien patron de la société anglaise Turkswood Ltd Peatling Lodge, active dans le secteur de l’habillement. Mais ce dernier s’est depuis retiré de la course. Une nouvelle manifestation d’intérêt est arrivée ces jours-ci de la part de Ikf, une société d'investissement italienne.

Dans un communiqué, Ifk précise qu’il s’agit d’une "lettre sans contrainte et subordonnée aux habituelles vérifications, pour une valeur entre 2 et 3 millions d’euros". L’objectif est d’engager "des due diligence comptable et commerciale", au terme desquelles "Ifk évaluera l’opportunité de souscrire un contrat de location-gérance concernant la branche production de Ittierre".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com