×
Publié le
24 mars 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Occitane Groupe met la main sur l'australien Grown Alchemist

Publié le
24 mars 2022

Le groupe l'Occitane annonce l'acquisition d'une part majoritaire de Grown Alchemist, marque australienne de cosmétiques holistiques créée en 2008 à Melbourne. Les fondateurs, Jeremy et Keston Muijs, resteront aux commandes de la marque que l'Occitane entend accompagner de son expertise. Avec notamment dans le viseur les consommateurs des générations Y et Z.


Grown Alchemist



Avec pour ambition d'être un groupe multimarque international incontournable, L'Occitane a pris le parti d'élargir progressivement son portfolio via l'acquisition de marques récentes comme bien installées. C'est le souci des questions de santé porté par Grown Alchemist qui aurait conduit à cette prise de contrôle, L'Occitane y trouvant le moyen de se rapprocher de jeunes générations de consommateurs sensibilisées aux enjeux sanitaires et éthiques.

"Nous sommes ravis de soutenir et de développer cette marque cosméceutique (contraction de cosmétique et pharmaceutique, ndlr) naturelle révolutionnaire, qui incarne l'esprit d'entreprise de notre groupe", s'est ainsi félicité André Hoffmann, vice-président et CEO du groupe L'Occitane. "Avec une histoire de marque unique et inspirante et une base de fans internationale, Grown Alchemist est prête à s'étendre à l'international et à connaître une croissance rapide".

Grown Alchemist propose des produits de soins du visage, mais aussi pour le corps et les cheveux. La structure compte des équipes de chimistes spécialisés en Australie, mais également à Londres et Paris, ainsi qu'en Suisse et en Espagne. La marque inaugurait en novembre 2020 à Melbourne son flagship.



Jeremy et Keston Muijs - Grown Alchemist



La marque rejoint un portefeuille de marques l'Occitane déjà fort de Melvita, Erborian, Limelife by Alcone, Elemis, Sol de Janeiro, et évidemment L'Occitane en Provence. Le groupe cosmétique a subi de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire du Covid-19. L'exercice terminé fin mars 2021 affichait 1,53 milliard d'euros d'euros de ventes nettes (contre 1,64 un an plus tôt), pour un bénéfice opérationnel de 220,2 millions d'euros. 

A son pic, la crise a engendré la fermeture de 75% du parc mondial de L'Occitane International, alors fort de 1.569 magasins dans 60 pays. En octobre 2020, la société cotée à la Bourse de Hong Kong annonçait un plan de réorganisation impliquant la suppression d’environ 300 emplois sur les 9.000 que comptait le groupe dans le monde.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Business