×
5 697
Fashion Jobs
Publicités

L’ode à la masculinité de A-Cold-Wall

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
today 15 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Les débuts sur podiums les plus importants de la saison masculine milanaise étaient ceux de A-Cold-Wall, la griffe conceptuelle londonienne du créateur Samuel Ross, qui figurait sur la shortlist du prix LVMH en 2018.


A-Cold-Wall - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin Milan - Photo: FashionNetwork.com / Godfrey Deeny

 
Et tous les rédacteurs de mode présents en ville se sont donc dirigés ce lundi soir glacial vers le Palazzo del Ghiaccio, une ancienne patinoire, pour assister au débarquement dans la péninsule de Samuel Ross, talent plébiscité en Grande-Bretagne.

Ce dernier avait manifestement son défilé italien en tête dès le début du processus de création de sa collection Automne-Hiver 2020, qui marquait un vrai bond en avant en termes de tissus et de finitions, par rapport à l'approche plus hasardeuse de ses défilés précédents.

Samuel Ross a tapé fort avec du streetwear technique et industriel à la fois précis et concis, mais la moitié de ces pièces auraient semblé à leur place dans n'importe quel boudoir européen.

Fait intéressant, après le défilé, les attachés de presse du créateur avaient posté derrière lui deux beaux mannequins vêtus de tenues de gentlemen raffinés. Un costume croisé en crêpe bleu encre, mais porté avec des baskets ergonomiques en néoprène, aux côtés d’un cache-poussière en cachemire mélangé, bleu pétrole.

Samuel Ross a aussi proposé quelques costumes biens vus et inattendus, dont l’un en coton technique qui était associé à une veste-chemise, tandis qu’un autre en cuir verni délavé était porté avec un blouson en guise de veste.

Ross s’est également attiré une réputation méritée de metteur en scène créatif : dans l’un de ses défilés londoniens il y avait un doberman qui aboyait sur les spectateurs par-dessus des douves ténébreuses. Mais à Milan, ses mannequins avaient presque l’air noyés dans la gigantesque patinoire, et un peu perdus en défilant entre une série d’énormes paravents pour cours de tennis.

Heureusement, Samuel Ross avait imaginé plusieurs superbes parkas camouflage style boueux, pour les survivalistes, et inventé un sensationnel nouveau gilet militaire avec une capuche à armature. Et il avait toutes sortes d’astuces rigolotes en réserve : des pattes taillées en coin aux motifs 3D matelassés. Son avant-dernier look était également excellent : une fausse combinaison d’ouvrier transparente en maille cuivrée qui brillait de façon si mystérieuse qu’elle semblait presque radioactive.

« Il s’agit de moderniser ce que nous connaissons déjà. C’est un hommage à la mode masculine. Une modernité professionnelle, un dialogue entre illustrateur, romancier et architecte. Et non une génération donnée », expliquait Samuel Ross en coulisse.


A-Cold-Wall - Automne-Hiver 2020 - Prêt-à-porter masculin Milan - Photo: FashionNetwork.com / Godfrey Deeny


A-Cold-Wall était le plus grand nom de l’important contingent de créateurs britanniques qui ont défilé à Milan cette saison, alors que le British Fashion Council inaugurait ses London Show Rooms dans la capitale de la mode, grâce à un partenariat avec son homologue italien, la Camera della Moda.

« Je ne crois pas que l’arrivée des London Show Rooms à Milan soit liée au Brexit du tout. Il s’agissait d’agir au service de toute la mode », expliquait le PDG de la Camera, Carlo Capasa.

« Si vous visitez n’importe quel atelier de créateur ici à Milan, les équipes viennent du monde entier. Tout le propos de la mode c’est de se débarrasser des frontières. C’est la politique qui crée des barrières », ajoutait-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com