×
Publicités
Par
AFP
Publié le
8 déc. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'Oréal rachète à Nestlé 4% de ses propres titres pour 8,9 milliards d'euros

Par
AFP
Publié le
8 déc. 2021

Le géant suisse de l'agroalimentaire Nestlé réduit sa participation dans L'Oréal, la faisant passer de 23,3% à 20,1%, permettant ainsi au groupe cosmétique français de racheter 4% de ses propres titres afin de les annuler, une opération à 8,9 milliards d'euros, ont annoncé les deux groupes mardi dans deux communiqués.


Reuters



L'Oréal explique qu'il annulera les 22,26 millions d'actions rachetées, au plus tard le 29 août 2022, qui représentent 4% du capital du groupe français.

Les autres actionnaires verront mécaniquement leur participation au capital augmenter, "y compris la famille Bettencourt Meyers" qui voit sa part passer "de 33,3% à 34,7%", précise le communiqué de L'Oréal. Le bénéfice net par actions sera également gonflé "de plus de 4% en année pleine".

Le géant français ajoute que "l'Autorité des marchés financiers a accordé une dérogation à la famille Bettencourt Meyers à l'obligation de déposer une offre publique obligatoire sur L'Oréal du fait du franchissement du seuil d'un tiers du capital et des droits de vote de la société".

Cette opération "constitue une nouvelle étape stratégique dans le renforcement de la stabilité actionnariale de L'Oréal, autour de la famille fondatrice Bettencourt Meyers et de Nestlé", a déclaré Jean-Paul Agon, président du Conseil d'administration de L'Oréal, cité dans le communiqué.

Nestlé avait annoncé en février 2018 qu'il n'allait pas renouveler le pacte d'actionnaires qui le liait depuis plus de 40 ans à L'Oréal et l'empêchait jusqu'alors de vendre ses actions sans l'accord de la société française. Cette annonce avait ouvert une série de conjectures, mais entre 2018 et aujourd'hui Nestlé n'avait pas modifié sa participation.

Le groupe suisse a affirmé mardi qu'il continuait de soutenir entièrement la stratégie de création de valeur de L'Oréal. Il gardera ses deux sièges au Conseil d'administration de l'entreprise française, et la composition de ce Conseil ne sera par ailleurs pas modifiée après l'opération.

L'Oréal explique qu'il va financer ce rachat "de façon équilibrée" entre trésorerie et endettement. Le groupe avait annoncé au printemps le lancement d'un vaste programme de rachat d'actions. En avril 2021, il évoquait un rachat pour au maximum 1,2 milliard d'euros et 3 millions d'actions.

Nestlé a également de son côté lancé un très vaste programme de rachat d'actions. Il précise mardi qu'il modifie ce programme, qui devrait débuter le 3 janvier 2022: l'objectif est de racheter 20 milliards de francs suisses d'actions sur la période 2022-2024, dont 10 milliards de francs suisses pour la seule année 2022.

Les actions L'Oréal ont été vendues 400 euros pièce (le titre avait clôturé à 424,80 euros mardi à la bourse de Paris).

L'Oréal a enregistré au troisième trimestre une hausse de son chiffre d'affaires de 13,6% à quasiment 8 milliards d'euros, dépassant largement ses niveaux d'avant la pandémie, dopé par le luxe et la dermocosmétique.

Nestlé a de son côté engrangé un chiffre d'affaires en progression de 2,2% à 63,3 milliards de francs suisses (58,8 milliards d'euros) sur les neuf premiers mois de l'année. Ce chiffre meilleur qu'attendu l'a conduit à relever son objectif de croissance pour la deuxième fois cette année.

vog-jvi/ak/dlmParis, 7 déc 2021 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.