×
Par
Reuters API
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
8 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’Oréal s’adapte à la demande pour des cosmétiques plus naturels

Par
Reuters API
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
8 mars 2021

Le groupe L’Oréal, à la tête de Maybelline et Lancôme, a révélé jeudi vouloir utiliser presque exclusivement des ingrédients issus de sources végétales renouvelables ou de minéraux abondants d’ici 2030. La demande pour des cosmétiques biologiques et écologiques est actuellement en pleine expansion.


Nouveau shampooing solide de la marque Garnier, appartenant à L’Oréal


Le plus grand groupe de cosmétiques au monde doit maintenant composer avec des consommateurs de mieux en mieux informés, qui réclament des crèmes et du maquillage fabriqués à partir d’ingrédients naturels. Ils favorisent aussi les produits pouvant être recyclés, une tendance renforcée par la pandémie de Covid-19, qui a accru l’intérêt pour des produits sains et sans risques pour la santé.

Cela représente plusieurs défis majeurs: l’adaptation des emballages, mais aussi le développement de produits pouvant être conservés et fournissant des résultats similaires à ceux composés d’ingrédients synthétiques.

Au cours des dix prochaines années, L’Oréal souhaite tirer 95% des ingrédients de toutes ses marques et toutes ses catégories de plantes et de fleurs pouvant être renouvelées ou replantées, et de minéraux abondamment disponibles. Actuellement, ce chiffre se situe autour de 70%. La transition vers une approche plus "verte" de la recherche et du développement va aussi impliquer le développement de formules non dangereuses pour les écosystèmes aquatiques, explique L’Oréal.

"Nous avons décidé que le moment de prendre cette décision était venu, car de nombreuses avancées scientifiques ont été accomplies", souligne Laurent Gilbert, le directeur de l’innovation durable chez L’Oreal. Cet objectif nécessite notamment de trouver de nouvelles façons d’extraire ou de produire des ingrédients comme la vitamine C et l’acide hyaluronique.

Certains produits sont plus difficiles à adapter en conservant le même degré d’efficacité que leurs équivalents chimiques, regrette Laurent Gilbert, comme les crèmes solaires ou les teintures capillaires 100% naturelles, disponibles dans une gamme de couleurs plus restreinte.

Comme certains de ses concurrents, le groupe français de cosmétiques, qui fabrique aussi les shampooings Garnier, est soumis à une pression accrue de la part des consommateurs, de plus en plus pointilleux concernant la composition des produits qu’ils achètent et aidés par des guides et des applications mobiles permettant d’identifier les substances potentiellement dangereuses.

L’Oréal, dont les ventes ont connu un rebond au quatrième trimestre malgré une baisse globale sur 2020 en raison de la pandémie, cherche à apaiser les sceptiques en publiant la liste des ingrédients utilisés dans ses formules.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.