×
6 765
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

L'Oréal signe au troisième trimestre sa plus forte progression depuis dix ans

Par
AFP
Publié le
today 30 oct. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris, 30 octobre 2018 (AFP) - Les ventes de L'Oréal ont nettement accéléré et dépassé les attentes au troisième trimestre, grâce à une nouvelle solide performance des divisions Luxe et Cosmétique Active, en particulier dans les marchés émergents, Chine en tête, selon un communiqué publié mardi.


L'Oréal - DR


Le chiffre d'affaires de juillet à fin septembre a atteint 6,47 milliards d'euros, en hausse de 6,2 % ou de 7,5 % à données comparables (à taux de change et périmètre constants), soit la progression trimestrielle de L'Oréal « la plus élevée depuis 10 ans », selon son PDG, Jean-Paul Agon, cité dans le communiqué.

Les performances du groupe sont cependant très différenciées selon ses divisions et les zones géographiques.

D'un côté, l'activité Luxe, avec ses marques phare Lancôme, Yves Saint Laurent, Giorgio Armani et Kiehl's, a encore accéléré (+14,8 % ou +15,6 % à données comparables), avec une forte progression en Asie-Pacifique et plus particulièrement en Chine et dans les boutiques d'aéroports (travel retail).

La division de dermo-cosmétique, Cosmétique Active, a aussi poursuivi son rythme de croissance très dynamique (+9,7 % ou +13,1 % à données comparables), grâce à l'Asie ainsi qu'à l'Amérique du Nord.

L'activité de la principale division du groupe, les « Produits Grand Public », s'est améliorée au troisième trimestre (+1,2 %, ou +2,3 % à données comparables), mais continue à rencontrer des difficultés en Europe de l'Ouest ainsi qu'au Brésil.

L'Europe occidentale est d'ailleurs l'une des rares zones géographiques du groupe où ses ventes ont décliné sur le trimestre écoulé, toutes divisions confondues (-1 %, ou -0,7 % à données comparables), alors qu'elles ont augmenté modérément en Amérique du Nord et explosé en Asie-Pacifique.

« L'activité en Europe de l'Ouest est toujours marquée par une situation difficile, en particulier au Royaume-Uni » où le marché de la beauté ralentit, a relevé Jean-Paul Agon.

Le PDG a réitéré l'objectif du groupe de réaliser cette année une croissance comparable « significative », c'est-à-dire supérieure à la croissance du marché mondial des cosmétiques, et à signer au passage un nouveau record de rentabilité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.