×
Publicités
Par
AFP
Publié le
6 juin 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'ouverture de l'Ecole européenne des métiers de l'internet officialisée

Par
AFP
Publié le
6 juin 2011

PARIS, 6 juin 2011 (AFP) - L'ouverture d'une école privée formant aux métiers de l'internet, créée par trois grands noms de l'économie numérique, a été officialisée lundi en présence du ministre de l'Economie numérique Eric Besson, avec l'objectif de répondre aux besoins spécifiques des entreprises.


Le ministre de l'Industrie Eric Besson (2e G) est entouré des des fondateurs de Free, Xavier Niel (G), de Meetic, Marc Simoncini (2e D) et de vente-privée.com, Jacques-Antoine Granjon (D) à Paris le 6 Juin 2011 (AFP, Eric Piermont)

Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée.com), Xavier Niel (Iliad-Free) et Marc Simoncini (Meetic), fondateurs de cette Ecole européenne des métiers de l'internet (EEMI) ont exposé les différentes formations et leurs programmes lors d'une conférence de presse au Palais Brongniart, ses futurs locaux.

Dès septembre 2011, entre 100 et 200 bacheliers intégreront l'EEMI pour un cursus de trois ans qui les amènera à se former à des métiers tels que webmaster, web designer, web marketeur, community manager ou développeur.

La première année, les étudiants suivront un tronc commun avant de se spécialiser en deuxième et troisième année où ils effectueront de longs stages en entreprise.

"En France, on a des ingénieurs, ce qui nous manque c'est le niveau intermédiaire, les bac +3. Le meilleur exemple, c'est qu'on a du mal à recruter", a expliqué le patron d'Iliad.

"Il n'y a pas d'engagement écrit en ce qui concerne les débouchés", a prévenu la directrice de l'EEMI, Stéphanie de Kerdrel, mais le secteur est porteur. "Les métiers existent mais il n'y a pas de formation" correspondante, a-t-elle ajouté.

Le coût de la scolarité a finalement été fixé à 6.500 euros par an.

Mais les frais d'études ne devant pas "être un obstacle" pour les étudiants aux ressources limitées, "chacun des trois fondateurs offrira personnellement cinq bourses d'études", soit quinze bourses par an, affirme le communiqué de l'école.

L'école est financée à 100% sur des fonds privés.

"Nous sommes partis du principe qu'avec 500.000 euros chacun, on pouvait enclencher quelque chose de positif, a déclaré M. Granjon.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Médias