×
5 683
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
25 avr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'ouverture des commerces le dimanche agite Paris

Publié le
25 avr. 2014

Si Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères mais aussi du Commerce extérieur et du Tourisme, a souhaité remettre le sujet de l’ouverture des magasins le dimanche au centre des préoccupations parisiennes et même françaises, c’est réussi.

Outre l’annonce par le gouvernement d’un projet de loi qui pourrait réviser la législation d’ici la fin de l’année pour la capitale, c’est au conseil de Paris, en toute logique, qu’on s’agite le plus.

L’entourage d’Anne Hidalgo a ainsi signifié que la nouvelle maire de Paris est prête à discuter de ces questions et donc qu’elle ne serait pas fermée au dialogue et au réexamen du contour des zones touristiques…

Même si, à l’hôtel de Ville, on relève que déjà beaucoup de commerces ouvrent le dimanche à Paris et qu’il n’est pas question par ailleurs de créer des conditions défavorables aux commerces de proximité.

la place Vendôme (photo AFP)


Le groupe UMP demande, lui, carrément, selon Le Parisien, la création de deux nouvelles zones touristiques dans la capitale. L’une, baptisée Opéra, concernerait la place de l’Opéra et les grands magasins. L’autre, baptisée Elysée, couvrirait l’avenue Montaigne, le Faubourg Saint-Honoré et la place Vendôme.

Reste une nouvelle fois à déterminer les « frontières des zones où les commerces seraient autorisés à ouvrir. Quid par exemple de la rue Saint Honoré aujourd’hui très commerçante autour de Colette, de la place du Marché Saint Honoré, etc. ?

On sait que cette question agite le Marais avec seulement deux ou trois rues où les commerces ont le droit d’ouvrir. Et une chasse aux contrevenants sur des rues à forte fréquentation comme la rue des Rosiers mais non inscrite dans le périmètre d’autorisation.

Des amendes de 5000 euros pleuvent régulièrement après chaque contrôle. « Une situation complètement ubuesque », écrivait récemment un commerçant installé rue des Rosiers aux maires des deuxième et troisième arrondissements.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com