×
5 674
Fashion Jobs

L/Uniform s'installe au magasin Merci

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 16 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L/Uniform a le vent en poupe : la marque française a inauguré jeudi un nouveau corner chez Merci, le concept-store branché amarré à la rive orientale du Marais à Paris.


Jeanne Signoles, cofondatrice et PDG de L/Uniform- Photo : FashionNetwork.com


L/Uniform, c'est une ligne très désirable de sacs fonctionnels, basée sur l'imagerie française traditionnelle. La marque a déjà collaboré avec Colette et Dover Street Market (DSM), mais à ce jour, il s'agit de son partenariat le plus important.
 
"Sarah Andelman nous a gentiment confié ses deux vitrines chez Colette il y a quatre ans, avant même que nous ayons un magasin. Adrian Joffe nous a ensuite invités chez Dover Street à Londres, New York et Tokyo. Aujourd'hui, Arthur (Gerbi, PDG de Merci, ndlr) nous reçoit chez Merci. Nous sommes très honorés", explique Jeanne Signoles, PDG et cofondatrice de L/Uniform.

Créée il y a cinq ans et lancée uniquement en ligne, L/Uniform exploite aujourd'hui une boutique au style soigné sur la rive gauche, quai Malaquais, face au Louvre. La marque reste confidentielle, et évite de traiter avec les grands magasins américains, mais elle compte aujourd'hui huit boutiques, dont plusieurs au Japon, où elle dispose d'une équipe et d'un bureau dédiés à Tokyo.


Photo : L/Uniform


"Il y en a une dans chaque boutique", précise Julie Signoles en désignant une table de personnalisation, sur laquelle les clients peuvent faire estampiller leurs noms ou leurs initiales dans la toile de coton emblématique de la marque : robuste mais souple, elle rappelle les tissus militaires ou ouvriers.

Suspendue à un grand mur en aggloméré, la ligne comprend des sacs week-end, des cabas en tissu pour le marché du dimanche, des housses de raquettes de tennis, des paniers à pique-nique et même des étuis à guitare. La fourchette de prix ? De 200 à 700 euros. Avec, bien sur, des vestes en bleu de travail. Juste en-dessous, une série de produits conçus spécialement pour Merci, d'imposants coussins de sol, imprimés de messages en tons pastels.

"J'adore les uniformes, qu'ils soient militaires ou professionnels. À vrai dire, le premier cadeau que mon mari m'a offert était une combinaison de mécanicien, avec deux longues fermetures éclair", explique-t-elle, en mimant le mouvement de ses deux mains.


Photo : FashionNetwork.com


Son mari : Alex Signoles, fils de Jean Michel Signoles, propriétaire de Goyard, un très prestigieux fabricant de bagages et de sacs de luxe en France. Comme son beau-père Jean-Michel, elle envisage la personnalisation comme une manière de créer du lien entre sa clientèle et sa marque. Et comme Goyard, L/Uniform est basé dans l'ancienne cité fortifiée de Carcassonne, au pied des Pyrénées.

Sur une table, on peut également découvrir sa dernière collaboration avec Pain Poilâne, le spécialiste du pain de campagne industriel : des accessoires de table confectionnés dans la célèbre toile de coton utilisée par Poilâne pour emballer ses pains.

"J'ai toujours rêvé de créer une marque de lifestyle" sourit Jeanne Signoles, qui semble bien partie pour réaliser son rêve.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com