×
Publicités
Publié le
22 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’upcycling à l’honneur du prochain rendez-vous des Fashion Green Days

Publié le
22 mars 2021

Depuis le début de la crise sanitaire, les organisateurs des Fashion Green Days ont pris le pli de basculer leur format de conférences physiques en webinaires tout aussi structurés d’interventions sur le sujet de la mode durable. Leur prochain rendez-vous, qui se tiendra donc en ligne les 25 et 26 mars, aura pour thème l’upcycling et ses enjeux. Un terme anglais que l’on peut traduire par celui de surcyclage, qui désigne le processus de revaloriser un matériau ou un produit, lui donnant une seconde vie par le biais de procédés artisanaux et technologiques.


Le sweat "à deux têtes" lancé par Pimkie grâce à l'upcycling - Pimkie


Appliqué au domaine du textile-habillement, le principe de l’upcycling implique de réemployer des matières dormantes ou usagées, mais aussi des articles invendus ou invendables, pour refaire des collections de vêtements.

"Ces 30 dernières années, des marques emblématiques de cette pratique sont nées, comme Freitag qui utilise les bâches de camion pour faire des sacs, retrace le collectif Fashion Green Hub. Plus récemment, des créateurs haute couture comme Victor&Rolf ou Margiela ont étonné avec l’utilisation d’anciennes collections pour en réaliser de nouvelles. Aujourd’hui, de plus en plus de créateurs proposent des vêtements conçus à partir de textiles usagés (nappes, rideaux, etc) ou inutilisés (fin de rouleaux, chutes, etc.) ".

Les enseignes et marques grand public expérimentent aussi de plus en plus ce principe, comme dernièrement Pimkie, qui a utilisé des hoodies invendus pour un faire un sweat "à deux têtes" à porter en duo à la maison (transformés par l’atelier du projet Résilience), ou Blancheporte et ses accessoires réalisés par l’atelier nordiste Plateau Fertile à partir de linge de lit ou de denim. Jules vient également de livrer une première collection de vêtements upcyclés (pantalon, t-shirt, bob, veste) en taille unique, pensée en partenariat avec l’association Anti Fashion.

Les deux jours de tables rondes dresseront un état des lieux de ce nouveau marché, en balayant son degré de rentabilité, les facteurs de succès, les différents gisements de matière, les bénéfices environnementaux et les perspectives d’avenir. Des retours d’expériences sont évidemment programmés. Yasmine Auquier Buron (Rive Droite Paris), Gaëlle Constantini, Mickael Lemaire (Union Textile de Tourcoing) et Emmanuelle Mercier (La Redoute) font partie des nombreux intervenants. Sont également attendus des représentants de Blancheporte, La Redoute, Bizzbee, Jules, Les Chaussettes Orphelines, Adapta et bien d'autres. Il est nécessaire de s’inscrire au préalable pour assister à cet événement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com