LVMH annonce le décès de Pierre Godé

C’est par un communiqué que le patron de LVMH, Bernard Arnault, a annoncé la disparition de celui qui a été son plus proche conseiller. « C'est avec une grande tristesse qu'il me revient de faire part au nom du groupe LVMH de la disparition de Pierre Godé, qui vient de succomber à une longue maladie. Aux côtés de mon père, Jean Arnault, puis de moi-même, Pierre Godé a été un artisan essentiel de la construction et de la croissance du groupe LVMH. »

Pierre Godé - World Economic Forum. swiss-image.ch/photo Moritz Hager

Après 30 ans passés aux côtés de Bernard Arnault, Pierre Godé (73 ans) avait pris sa retraite en 2015, sans jamais toutefois couper les ponts avec le groupe puisqu’il siégeait comme censeur au conseil d'administration du groupe et de la maison de couture Christian Dior.

Brillant avocat, cet agrégé de droit débute sa carrière à 23 ans au barreau de Lille. Puis à 29 ans, il devient professeur à l’université de Lille et de Nice. Quelques années plus tard, il est recruté par Jean Arnault dans l’entreprise familiale Férinel.

A partir de 1985, il travaille aux côtés de Bernard Arnault comme son bras droit et conseiller, déjà impliqué dans le rachat de Boussac, occupant la place de numéro deux du groupe dès 1989. En fin de carrière, cette éminence grise cumulait les rôles de directeur des affaires juridiques et de vice-président de LVMH.

Officier de la Légion d'Honneur, Pierre Godé a été l’homme clé de toutes les négociations les plus délicates qui ont émaillé l’histoire du groupe. De la bataille autour de Gucci en 1999 au dossier Hermès au début des années 2010, il a accompagné la construction de l’empire LVMH à chaque étape. Comme le souligne Bernard Arnault dans son message, « sa vive intelligence et la grande sûreté de son jugement vont manquer à tous ceux qui l'ont connu et apprécié ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversPeople
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER