LVMH : nouveau bénéfice record en 2006, peut doubler ses profits en cinq ans

PARIS, 14 fév 2007 (AFP) - Le leader mondial du luxe LVMH a dégagé en 2006 un nouveau bénéfice record de 1,879 milliard d'euros (+ 30 %), tiré par sa marque Louis Vuitton et les pays émergents malgré un yen et un dollar faibles, affirmant pouvoir doubler à nouveau ses profits dans les cinq ans.


Campagne publicitaire Louis Vuitton printemps-été 2007

Ce résultat dépasse les prévisions des analystes qui tablaient sur 1,865 milliard d'euros.

Les profits de LVMH ont quasi doublé en deux ans. Le groupe avait franchi pour la première fois la barre du milliard d'euros de bénéfices en 2004, avec 1,01 milliard. En 2005, le bénéfice net avait pris 21 % à 1,440 milliard.

Et le patron du groupe, Bernard Arnault, juge possible de les doubler à nouveau dans les cinq ans.

"LVMH a les moyens de rééditer ce qu'il a fait depuis 5 ans, c'est à dire doubler ses résultats dans les cinq prochaines années", a-t-il déclaré en présentant ces résultats.

Et ceci sans "nécessairement acheter" d'entreprises, LVMH n'étant "pas pressé", selon lui, d'effectuer des acquisitions alors que les prix sont "très élevés" actuellement, étant donné "la masse d'argent sur les marchés" et la présence des fonds d'investissement.

Pour la seule année 2007, le groupe prévoit une "forte croissance" et une "hausse significative de ses résultats". Cependant le "contexte monétaire reste difficile" et les taux de change pourraient constituer un "petit bémol en 2007", selon M. Arnault.

La croissance de l'activité du groupe est "toujours forte aux Etats-Unis, dynamique en Asie, en particulier en Chine et en Inde" et le groupe assiste à une "reprise" au Japon où LVMH réalise 13 % de ses ventes, a expliqué M. Arnault. Les ventes ont augmenté de 16 % en Asie, de 12% en Europe et aux Etats-Unis, et de seulement 4% au Japon.

Dans la mode et maroquinerie, les ventes ont gagné 9 % à 5,222 milliards d'euros grâce à Louis Vuitton.

LVMH a ouvert un quinzième magasin de sa marque emblématique mardi en Chine et table sur 20 magasins au total d'ici la fin de l'année dans ce pays.

Le groupe mise fortement sur l'envie de luxe des Chinois, comme sur celle des nouveaux riches d'autres pays émergents ou d'Europe de l'est.

Enfin, dans les vins et spiritueux, la Chine est désormais aussi profitable que les Etats-Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER