La Chambre Syndicale se choisit un nouveau nom

L'heure est arrivée : l'instance dirigeante de la mode en France, familièrement appelée Chambre Syndicale, change de nom. À partir de ce jeudi, elle s'appellera désormais Fédération de la Haute Couture et de la Mode (FHCM), comme l'avait annoncé l'organisme en février dernier.

La Chambre Syndicale organise les défilés de la Fashion Week parisienne (ici Jean Paul Gaultier). - © PixelFormula

« Ce nouveau nom met l'accent sur la Haute Couture, une singularité française qui représente la mode sous ses aspects les plus créatifs. Il fait la part belle à la création et à l'innovation, au savoir-faire sous toutes ses facettes, à l'art et à la technologie », explique Pascal Morand, président exécutif de l'organisation depuis 2016.

Le précédent nom officiel de cette puissante organisation industrielle était démesurément long : Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-Porter, des Couturiers et des Créateurs de Mode. Même si tout le monde l'appelait familièrement la Chambre Syndicale.
 
Parmi ses multiples rôles, la fédération exerce son contrôle sur les programmes de six semaines de la mode par an : deux pour la mode masculine, deux pour le prêt-à-porter féminin et deux Haute Couture - cette dernière commençant ce samedi pour cinq jours consécutifs (lire notre article « La Haute Couture prépare sa saison la plus chargée depuis des décennies »).
 
« Ce changement de nom a aussi pour objectif de définir plus précisément le champ d'action de la fédération, qui joue un rôle crucial dans l'écosystème de la mode au niveau national mais aussi international. Cherchant à mettre en valeur son passé, tout en gardant un oeil sur le futur, la fédération donne priorité en toute circonstance à la création, au lien intrinsèque entre culture et industrie, et au développement de nouveaux talents », précise Pascal Morand.

En plus d'être la plus prestigieuse des Fashion Weeks devant celles de Londres, Milan et New York, la semaine de la mode parisienne est la plus multinationale; cette année par exemple, la saison de Haute Couture sera ouverte par deux maisons américaines très en vue, Proenza Schouler et Rodarte, attirées par l'aura de la capitale de la mode (lire notre article « Paris et sa haute couture, une destination de plus en plus attractive »).

« L'ouverture à l'international et le respect de la diversité font partie intégrante de tous nos projets », ajoute Pascal Morand.


Le nouveau logo de la FHCM, dessiné par Philippe Apeloig

En plus des défilés, la fédération contrôle Designer's Apartment, un showroom qui accompagne de jeunes marques de modes et a développé une plateforme digitale, New Now. De plus, elle est aussi membre fondateur de l'École de la chambre syndicale de la couture parisienne, l'une des meilleures écoles de modélisme au monde, ainsi que de l'Institut Français de la Mode, la meilleure école de management européenne dans le domaine. 
 
L'organisation a aussi révélé un nouveau logo, dessiné par Philippe Apeloig, et a annoncé la mise en place d'un nouveau site Internet dans les prochains mois. L'application « Paris Fashion Week », développée par la FHCM et lancée en janvier 2016, sera aussi enrichie de nouvelles fonctions.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER