La Fondation Ellen MacArthur édite une charte de principes pour un denim plus "green"

Alors que le jeans est taxé d'être l'un des produits les plus polluants au monde, la Fondation Ellen MacArthur a édité mi-juillet des recommandations visant à réduire l'impact de la fabrication du denim sur l'environnement. L'organisation a dévoilé "The Jeans Redesign", un ensemble de principes qui portent sur la durabilité des vêtements, la toxicité des matériaux, la recyclabilité et la traçabilité pour assurer un produit plus éthique. Le cahier des charges (disponible sur le site de l'ONG) a été élaboré avec l'aide de plus de 40 experts en denim de différents domaines, qu'ils soient chercheurs ou fabricants.


La confection d'un jeans requiert des centaines de litres d'eau, mais aussi des colorants chimiques et des détergents toxiques - DR

Selon The Jeans Redesign, le denim doit notamment être exempt de produits chimiques dangereux et ne pas avoir subi de galvanoplastie conventionnelle ni de traitement de finition à la pierre ponce, au permanganate de potassium (PP) ou de sablage.

Le jeans doit également être fabriqué à partir de fibres de cellulose issues de méthodes agricoles régénératives, biologiques ou de transition, et doit résister à un minimum de 30 lavages à domicile. 

Gap, H&M, Lee et Tommy Hilfiger ont d'ores et déjà adhéré à l'initiative : les premiers jeans développés selon ces principes devraient être mis en vente l'année prochaine, et pourront porter un logo spécial indiquant la méthode de leur fabrication.

« La façon dont nous produisons nos jeans cause d'énormes problèmes de déchets et de pollution, mais ce n'est pas une fatalité », assure François Souchet, responsable de l'initiative Make Fashion Circular de la Fondation Ellen MacArthur. « En travaillant tous ensemble, nous serons capables de créer des jeans qui durent plus longtemps avant d'être recyclés en nouveaux jeans, réalisés selon des procédés plus respectueux de l'environnement et des gens qui les fabriquent. »

La marque de prêt-à-porter féminin Vero Moda, propriété du groupe de mode danois Bestseller, a également adhéré au projet et annonce qu'elle devrait produire des jeans conformes aux directives d'ici 2021 : « Nous avons décidé de nous joindre à Jeans Redesign car il nous apparaît important de protéger et de préserver l'environnement pour les générations futures. On portera toujours des jeans ; il faut donc allonger leur durée de vie et les fabriquer selon les exigences de l'économie circulaire », a déclaré Rune Gade, responsable produit en charge du denim chez Vero Moda.

Ce n'est pas la première initiative environnementale de la Fondation Ellen MacArthur : en mars dernier, l'organisation a mis à l'honneur les marques de mode et de beauté qui s'attaquent au problème des déchets plastiques avec son initiative "New Plastics Economy".


(Avec la rédaction)

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 AFP-Relaxnews.

DenimTextileIndustrieInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER