La Veste séduit les grands magasins français

Accents français et univers vintage définissent cette marque de mode lancée récemment sur le marché par les entrepreneuses et influenceuses espagnoles Blanca Miró et María de la Orden. Sous le nom de La Veste, la marque propose des vestes, des pantalons et des bobs aux couleurs et matières extravagantes. Coqueluche des médias et omniprésente sur les réseaux sociaux depuis son lancement en février dernier, La Veste travaille aujourd’hui à développer sa distribution physique. Au cours des prochains mois, la marque fera son entrée aux Galeries Lafayette Champs-Élysées et au Printemps.


Blanca Miró et María de la Orden ont lancé La Veste en février dernier - Rosa Copado / La Veste

Amies de longue date, Blanca Miró et María de la Orden ont décidé de mêler leurs styles différents et complémentaires pour lancer une marque qu’elles ont elles-mêmes financée. Une griffe « jeune, fraîche et amusante, avec la sophistication de patrons élégants » : c’est ainsi que Blanca Miró décrit La Veste. En parallèle à son rôle d’influenceuse, elle a aussi lancé cette année la plateforme de prévente de pièces haut de gamme Vasquiat. Son associée María de la Orden n’est pas en reste : après avoir été responsable des ventes du salon Who’s Next pendant trois ans, elle doit maintenant concilier ce nouveau projet avec ses responsabilités de fondatrice de la marque Mau Loa.

« La mode vintage nous inspire. Nous donnons une touche fantaisiste et plus moderne aux pièces typiques des garde-robes de nos grands-parents », s’amuse Blanca Miró concernant l’esthétique du label. La Veste se nourrit des voyages permanents de ses fondatrices et cela transparaît dans le caractère graphique et optimiste des pièces. Alors que les lignes minimales et les tons neutres gagnent du terrain dans la mode, La Veste se distingue par l’intensité de ses couleurs, ses motifs allant des rayures aux carreaux, ses doublures et boutons caractéristiques, et ses mélanges de matières comme le coton, la laine et le velours. « C’est ce que nous voulions faire avec tout ce que cela implique. C’est une proposition personnelle et libre, qu’elle s’inscrive ou non dans la tendance actuelle », résume l’entrepreneuse. Elle ajoute : « Malgré ou grâce à leur esthétique affirmée, nos pièces peuvent s’intégrer à de nombreuses tenues minimalistes ou plus excentriques. Nous en sommes persuadées. »


Les pièces de La Veste se caractérisent par leurs mélanges de motifs osés - Rosa Copado / La Veste

Les pièces de La Veste sont produites en édition limitée. L’univers de la marque tourne, sans surprise, autour de la veste (à partir de 460 euros), agrémentée de pantalons taille haute (245 euros) et de bobs (145 euros) aux imprimés assortis. L’offre sera élargie pour les prochaines collections. « Les tissus que nous utilisons sont des toiles de tapisserie faites à la main, avec des étiquettes brodées à la main et des doublures de qualité. C’est pourquoi les prix sont un peu plus élevés. Nous pensons qu’ils correspondent à ce que nous faisons », explique avec sincérité Blanca Miró, qui n’entend pas renoncer à la qualité pour faire baisser les tarifs. La marque s’inscrit pleinement dans le contexte de renouveau de la scène mode qui veut se détacher des obligations du calendrier officiel pour le lancement de ses collections. De fait, plusieurs nouveaux modèles verront le jour tous les quelques mois. « L’avantage de La Veste, c’est que nos pièces ne passeront jamais de mode, puisqu’elles sont déjà vintage sans l’être », conclut-elle.

Concernant le business model, les fondatrices savent où elles vont : « Nous ne produisons que peu de pièces pour leur donner un côté unique et spécial que nous aimons nous-mêmes retrouver quand nous achetons un vêtement. Depuis nos débuts, nous insistons sur le fait de ne pas vouloir être présentes partout. Nous avons choisi soigneusement nos points de distribution pour toucher un public différent ». Pour l’instant, la marque est distribuée sur la plateforme Vasquiat et sur son propre site Web. Concernant le canal physique, La Veste est aussi vendue dans le concept store madrilène Lab Lamarca. À Paris, La Veste arrivera en juillet aux toutes nouvelles Galeries Lafayette Champs-Élysées et fera son entrée au Printemps en septembre. Une croissance sélective, mais assurée. « Nous ne voulons pas devenir une énième marque supplémentaire », martèle Blanca Miró. Ses pièces multicolores devraient l’y aider.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER