La baisse de surfaces commerciales créées se poursuit dans l'Hexagone

En repli depuis plusieurs années, le volume des surfaces commerciales autorisées en 2018 a chuté de 6,5 %, correspondant à 1,33 million de mètres carrés sur le marché français, décrypte l’observatoire établi par la Fédération de la promotion pour le commerce spécialisé. Même si la création pure de nouveaux points de vente demeure majoritaire, la part des extensions et rénovations monte en flèche puisqu’elle représente 40 % des autorisations l’an passé, contre 29 % en 2017.


The Village, à Villefontaine, a été inauguré en 2018. - Cie de Phalsbourg

Un ralentissement se poursuit donc, et l’entrée en vigueur en 2019 des dispositions de la loi Elan (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) pourrait accélérer encore ce phénomène, selon Procos. « Ce développement ralenti se concentre sur des valeurs sûres, retail parks et modernisation du parc via des extensions », indique Alexandre de Lapisse, directeur du bureau d’études de Procos, qui a également dressé récemment le délicat bilan de l'activité des enseignes en France.
 
Parmi ces autorisations délivrées par la Commission départementale d'aménagement commerciale (CDAC) et son équivalent national (CNAC), près d’un tiers concernent les acteurs de l’alimentaire, Lidl et Leclerc en tête, quand 13 % désignent le secteur du bricolage. L’équipement de la personne ne représente qu’entre 1,5 et 3 % de ces nouvelles surfaces.

L’observatoire stipule par ailleurs que le volume de surfaces commerciales autorisées à travers cette fois les demandes de permis de construire a baissé de 5,48 à 4,22 millions de mètres carrés entre 2017 et 2018.  

Si l’on se concentre sur les projections effectuées par les différents promoteurs, le stock de surfaces commerciales à venir dans les cinq ans se stabilise à environ 5 millions de mètres carrés. Un chiffre qui reste néanmoins très inférieur à la tendance observée il y a dix ans, en 2009, qui voisinait plutôt les 9 millions de mètres carrés.

Procos a ainsi recensé 553 projets de futurs centres commerciaux ou retail parks en France, dont 517 sont déjà autorisés. 30 % de ces potentiels nouveaux lieux de shopping s’installeront en périphérie. Parmi les grands centres attendus en pourtour des villes pour 2019, on peut citer Shopping Promenade à Claye-Souilly, Open Sky à Buchelay et Steel à Saint-Etienne.

Une autre tendance ascendante est celle des projets mixtes, mêlant commerces, habitations et bureaux. Ce type de constructions aux fonctions plurielles a constitué 5 % des projets concrétisés en 2018, contre 1 % en 2017. « La transformation d’Immochan en Ceetrus, c’est-à-dire d’une foncière commerce en foncière globale répond également à cette logique », commente Procos, qui réclame par ailleurs une réforme de la fiscalité du commerce.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - DiversArt de vivre - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER