×
Publicités
Publié le
2 oct. 2020
Temps de lecture
6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La basket green fait un grand pas en avant

Publié le
2 oct. 2020

Green, durable, responsable, éco-conçu, végan ou encore made in France … Ces dernières saisons, c’est tout un nouveau vocabulaire qui est venu entourer l’univers de la mode face aux nouvelles attentes des consommateurs et à l’urgence environnementale et climatique de la planète. Si le prêt-à-porter a, le premier, pris le virage de l’écoresponsabilité, le secteur de l’accessoire à son tour s’engouffre sur ce marché. Ainsi, l’étude de la start-up Retviews parue cet été le confirme: "Avec la pandémie, la défense de l'environnement et la lutte contre le gaspillage sont revenus au cœur des préoccupations. C'est un sujet qui rencontre beaucoup d'intérêt chez la génération Z et 90% des consommateurs sont prêts à changer de comportement." Enquête en deux volets sur la chaussure (partie 1) et la maroquinerie (partie 2, à paraître prochainement) qui revoient leur copie pour embrasser ces nouvelles aspirations.


La première basket Wilo : zéro plastique, 100% végétale et fabriquée en France. - DR

 
Au premier rang des articles à succès, les sneakers, baskets ou tennis sont LES grandes gagnantes du moment. Un chiffre pour résumer tout cela: 150. C’est le nombre de nouvelles marques qui ont, ces cinq dernières années, investi en France le marché de la basket. Tandis qu’en un an seulement, les ventes y ont progressé de 5,5 millions d’euros, selon la Fédération française de la chaussure (FFC).

Et au cœur du process de fabrication et des matériaux de ces nouveaux acteurs, l’écoresponsabilité, l’éthique et l’impact écologique sont devenus des arguments incontournables.

Ainsi, parmi les dernières propositions, place à la basket 903 du label 1083 dont le modèle déjà existant est devenu depuis cet été entièrement végan. Dans la démarche de proposer une mode responsable et engagée pour tous, la marque de jeans made in France présente son alternative aux baskets en cuir. Confectionné à Romans-sur-Isère à partir de tissus microfibres en lin, le modèle unisexe décliné en trois coloris est affiché au prix de vente de 119 euros. Tandis que de nouveaux noms se démarquent à l'image de Sessile (éco-conçue, réparable et made in France, à partir de 139 euros), Caruus (après un modèle en lin recyclé et upcyclé fabriqué en France à 130 euros, le prochain veut aller plus loin en créant la basket modulaire, recyclée et recyclable), Clae (qui sort un nouveau modèle en cuir de cactus, 139 euros), alors que L'Exception propose en pré-commande sa première paire de sneackers éco-responsables à 119 euros (cuir tannage végétal, doublure biodégradable, semelle en caoutchouc naturel et recyclé...).

"En marchant avec Wilo, vous supportez l’emploi français, de la semelle jusqu’au lacet."


 
Très engagée également, Wilo, lancée en 2018, est une marque végane certifiée Peta & Animal Free et neutre en carbone. Après sa gamme d’accessoires, la voici qui lance une basket "zéro plastique", 100% végétale et fabriquée en France. Après un lancement perturbé par le confinement, la jeune marque, créée par David Chapon et sa sœur Marine, a produit tout l'été pour rattraper le retard et livrer ses clients. Depuis le site, on peut précommander son modèle qui sera ensuite fabriqué artisanalement au prix de vente de 169 euros, moyennant trois jours de travail par paire.


Les semelles Wilo sont en hévéa, ici au séchage. - site Internet Wilo


Ainsi, les semelles sont moulées en Isère dans un atelier labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV). L'assemblage final est réalisé dans un atelier à Cholet, sauvé de la faillite en 2018, disposant d’un outillage mécanique centenaire. Le fil blanc rappelle que les semelles sont véritablement piquées latéralement grâce à une ancienne machine d’artisan bottier.

Même les lacets sont fabriqués à Cholet, chez SCF, atelier certifié EPV également. "Il y a tout un écosystème de petites entreprises françaises derrière l’aventure Wilo, explique le fondateur. Rhénoflex pour les renforts, Tallineau pour l’emballage carton recyclé, Techniservices pour les emporte-pièces... En marchant avec Wilo, vous supportez l’emploi français, de la semelle jusqu’au lacet."
 
En parallèle, TBS (groupe Eram) a lancé cette année Re-Source, le premier modèle de sneakers recyclable à l’infini pour homme et femme. "Le made in France, l'innovation et l'éco-conception sont les trois piliers qui forment l’ADN de TBS, rappelle Julien Bianchi, dirigeant de la marque. Même en cette période difficile, c’est maintenant qu’il faut accélérer."

Les acteurs historiques et les labels à la mode entrent dans la danse



Bref, les initiatives qui vont dans ce sens se multiplient, à l’image de M.Moustache qui lance (Re)colte sa semelle conçue à partir de chaussures recyclées. Tandis que la célèbre tennis Bensimon vient de sortir sa version éco-conçue, baptisée B-79. Articulée autour de deux modèles, la gamme fabriquée en Espagne arbore des semelles extérieures en caoutchouc naturel recyclé, des semelles intérieures en liège recyclé, alors que les tiges des chaussures sont en coton biologique, pour un prix de vente à partir de 49 euros.

"Clairement, le marché de la basket est en plein boom, confirment Eloïse Moigno et Thomas Ebélé, fondateurs de la plateforme Sloweare. Depuis un an et demi nous sommes sursollicités sur ce segment de marché. Les propositions ont doublé passant de 2 à 3 contacts de nouvelles marques par semaine. Bien sûr elles ne sont pas toutes au même niveau, il y a beaucoup de copié-collé de noms existants, mais l’offre est là et reste impressionnante."


Adidas Original lance sa gamme de baskets véganes, baptisée Clean Classics - DR

 
Et preuve en est de la croissance de la basket responsable, même les grandes marques de sport commencent à revoir leur méthode de fabrication et proposent de nouveaux modèles.

Depuis septembre, Le Coq Sportif décline ainsi deux baskets végétales et naturelles : Gaïa (115 euros) et Nérée (130euros). Conçues de façon locale entre la France et le Portugal, elles sont "designées, sourcées et produites en Europe", les lacets sont en coton, la semelle intérieure en liège et latex naturel, la semelle extérieure en caoutchouc et le label sur la languette est en papier.

De son côté, Adidas Originals vient de lancer sa toute première collection de sneakers véganes, les Clean Classics reprenant six de ses modèles iconiques en garantissant qu'aucun matériau d'origine animale n'est utilisé tout au long du processus de production. Tandis que, de nouvelles lignes de coupe supplémentaires économisent de la matière en réduisant la quantité à jeter.

En outre, 70% de la partie supérieure des chaussures est composée de substances recyclées, un mélange de caoutchouc recyclé et de caoutchouc naturel d’arbres est utilisé pour les semelles ainsi que du liège pour les semelles intérieures.

Si la production de baskets à la fibre plus écolo reste encore infime au regard des milliards de paires produites chaque année dans le monde, son essor témoigne sans nul doute d'un changement certain dans la façon de faire marcher l'industrie de la chaussure, et une crise sanitaire telle que le Covid-19 tend inévitablement à accélérer cette transformation.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com