×
Par
AFP
Publié le
29 oct. 2009
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La belle-fille de Lakshmi Mittal aurait déposé une offre sur Escada

Par
AFP
Publié le
29 oct. 2009

Megha Mittal, belle-fille du magnat indien de l'acier Lakshmi Mittal, a déposé une offre de reprise du groupe allemand de prêt-à-porter Escada, a affirmé mercredi 28 octobre à l'AFP une source proche de la famille Mittal, confirmant ainsi des informations de la presse allemande.

Escada
Escada et on égérie Eva Herzigova

Cette source n'a pas voulu préciser quelles étaient les modalités de cette offre de reprise.
Le Financial Times Deutschland (FTD) avait affirmé en début de semaine qu'un membre de la famille Mittal s'intéressait à Escada, qui est en dépôt de bilan. Mercredi, le quotidien Süddeutsche Zeitung a dévoilé qu'il s'agissait de Megha Mittal, l'épouse d'Aditya, seul fils de Lakshmi Mittal.

Escada, qui emploie 2 300 personnes dans le monde, avait été contraint de déposer le bilan à la mi-août, après l'échec d'un report d'échéance de ses dettes.

Une autre source proche du dossier avait affirmé auparavant à l'AFP que l'administrateur judiciaire d'Escada, Christian Gerloff, et son patron Bruno Sälzer, avaient sélectionné plusieurs offres concrètes parmi "plus d'une dizaine d'offres indicatives".

Sven Ley, fils du fondateur d'Escada Wolfgang Ley, aurait aussi déposé une offre avec l'appui d'investisseurs italiens, selon le FTD.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.