×
Publicités
Publié le
28 mars 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Birkenstock, de chaussure 'moche' à objet de luxe ultime

Publié le
28 mars 2022

Moche, ringarde, voire carrément beauf... La Birkenstock, malgré son statut d'icône, en a vu de toutes les couleurs pendant des décennies. Aussi convoitée que moquée, la sandale à brides s'offre aujourd'hui le statut de chaussure la plus désirable de l'année grâce à des collaborations avec les plus grandes maisons de luxe.



C'est "LA" chaussure confortable par excellence qui a su imposer son absence de style sans suivre les tendances du moment. Chose qui lui a souvent valu le statut de chaussure moche, voire ringarde, bien que portée par tous dès l'arrivée des beaux jours. Mais à près de 250 ans, la Birkenstock prend un nouveau virage, comme ses homologues - Crocs, Méduse et autres tatanes - délaissant l'esprit camping pour le raffinement des podiums. D'icône des plages, la célèbre sandale à brides se mue désormais en icône de mode ultime.

L'avènement du moche, devenu le summum du chic en une année seulement, n'y est sans doute pas pour rien - quoique… Tout est peut-être uniquement question d'apparence et de faux-semblants. Après tout, aujourd'hui, qui n'a pas une paire de Birkenstock dans ses placards ? A défaut, qui n'a jamais lorgné sur l'une des innombrables paires de sandales à brides, synonymes de confort extrême ? Reste qu'il est sans doute plus difficile d'assumer sa passion cachée pour le look campeur de l'extrême que pour une paire de Birkenstock customisée par le chausseur préféré de Carrie Bradshaw. C'est bien là toute la différence.

La Birk' enfile ses habits de velours



Manolo Blahnik, à l'origine des stilettos les plus convoités de la planète, participe aujourd'hui à transformer le statut de l'emblématique chaussure des plages, grâce à une collaboration des plus luxueuses. Au programme ? De la couleur, des détails brillants, et des matières haut de gamme. Le combo parfait pour hisser la sandale au rang d'icône de l'année. La marque bicentenaire s'offre avec ce partenariat sa plus belle cure de jouvence - un "glow up" inattendu. 

Parmi les modèles revisités par Manolo Blahnik, on retrouve la sandale 'Arizona', la plus iconique, qui se pare de velours fuchsia ou bleu, ou d'un cuir doux noir. Le tout agrémenté de cristaux. Des détails, matières et couleurs que l'on retrouve également sur le sabot 'Boston' qui s'adaptera aussi bien cet été aux soirées huppées de Saint-Tropez qu'à celles d'un camping de La Baule. La première partie de la collab' est sortie le 24 mars et est déjà quasiment en rupture de stock. Il faudra donc patienter jusqu'à juin pour obtenir l'une des paires du second volet de ce partenariat.

Mais ce n'est pas tout. Manolo Blahnik, qui dit lui-même avoir "toujours eu des Birkenstock dans [sa] garde-robe", n'est pas le seul créateur à s'être laissé séduire par la sandale. Un peu plus tôt dans l'année, c'est sur les podiums du défilé Dior Homme que la chaussure s'est illustrée.

Kim Jones a rhabillé la Birkenstock pour l'été - bien qu'issus de la collection automne-hiver 2022, les modèles seront disponibles en juin -, la recouvrant de feutre ou de suède, mais aussi, pour certaines créations, de broderies florales d'une élégance poussée à l'extrême.

Après avoir conquis les plages du monde entier, la sandale à brides pourrait prochainement s'inviter dans les soirées les plus sélectes des grandes capitales de la mode. Les "ugly shoes" vivent clairement leur meilleure vie.

Avec ETX Daily Up


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com