×
6 269
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
16 nov. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La branche américaine de Furla acculée à la faillite par la crise sanitaire

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
16 nov. 2020

Fragilisée par la fermeture temporaire de ses magasins pendant la crise sanitaire, la filiale américaine de la marque de luxe italienne Furla s'est placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.


Furla est présente sur le marché américain depuis 1989 - Instagram: @furla

 
Furla n'a pas l'intention de quitter le marché américain, mais cherche à restructurer ses activités dans le pays afin de renouer avec la croissance dans les années à venir.

"Notre modèle commercial est solide, et nous prévoyons une augmentation du volume de nos ventes à mesure que la pandémie de Covid-19 reculera. Mais les incertitudes concernant la durée de la crise sanitaire et de ses effets économiques rendent peu probable un retour rapide au niveau des ventes d'avant la pandémie", admet Elena Moncigoli, la dirigeante de Furla USA, dans les documents déposés auprès du tribunal de New York.

"C'est pourquoi nous déposons cette demande, avec pour objectif de rééquilibrer notre bilan comptable", explique-t-elle.

Les documents déposés par Furla USA fournissent des détails sur les raisons qui ont mené la marque à se placer sous la protection du chapitre 11. L'entreprise souffrait déjà d'une fréquentation en baisse dans ses magasins, et la pandémie a exacerbé le problème en obligeant la société à fermer temporairement ses points de vente aux États-Unis au mois de mars, puis à réduire le nombre de clients admis dans ses magasins après leur réouverture.

Furla exploite actuellement 14 magasins dans le pays, dont huit magasins d'usines. Dans le cadre de sa procédure de faillite, la société prévoit de fermer quatre magasins physiques.

Les recettes de son réseau de vente au détail physique ont pesé 22 millions de dollars (18,6 millions d'euros) au cours du dernier exercice, soit près de 60% de l'activité de Furla USA. Le chiffre d'affaires du commerce de gros a atteint 13 millions de dollars (11 millions d'euros), soit 35% du total annuel, tandis que celui réalisé en ligne s'est établi à 2,8 millions de dollars (2,4 millions d'euros), ce qui ne représente que 7% des recettes de l'entreprise. La marque est donc fortement dépendante de ses activités de vente au détail physique.

Furla USA négocie actuellement des réductions de loyers auprès de ses propriétaires immobiliers. La filiale américaine a licencié 90 employés au début de la première vague, soit "la majorité de ses effectifs" à l'époque. Selon les documents déposés au tribunal, l'entreprise compte actuellement 34 employés à temps plein et 17 à temps partiel.
 
Avant la pandémie de coronavirus, Furla USA avait déjà pris des mesures pour réduire ses coûts grâce à une stratégie axée sur le développement de son canal e-commerce et de son réseau de vente en gros, des efforts qui se prolongeront vraisemblablement dans le cadre de la stratégie future de l'entreprise.

Fondée en 1927 à Bologne en Italie, la griffe Furla est entrée sur le marché américain en 1989 et compte actuellement près de 500 magasins dans le monde entier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com