×
2 742
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
21 janv. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Caserne annonce la présélection des marques prochainement incubées

Publié le
21 janv. 2020

Porté par le fondateur de l’Exception Régis Pennel, la Mairie de Paris et Impala - groupe industriel de Jacques Veyrat dont la filière mode Triana accompagne des marques françaises dans leur développement (PullIn et jusqu'à récemment Maison Lejaby, en cours de revente), - le projet La Caserne verra le jour en 2021.


La Caserne


A la fois lieu public avec boutique, restaurant végétarien, lieu d’événements (la Salle de bal en collaboration avec Lionel Bensemoun organisera soirées, Dj, concerts) et « centre de formation » à la mode durable, La Caserne porte comme objectif depuis ses débuts d’accueillir une vingtaine de marques au sein d’un incubateur : celles-ci accédant à un espace, à un matériel technique et un programme d’apprentissage sur trois ans.  
 
« Au terme d’un appel à candidatures lancé cet été, 82 marques se sont portées candidates, indique Maeva Bessis, la directrice générale de La Caserne. La prise de conscience des créateurs sur le tournant durable est une nécessité et un impératif business qui concerne aujourd’hui tout le monde.»

Parmi les 32 marques présélectionnées – 10 seront annoncées fin février, 5 autres choisies via un vote sur Instagram, et d’autres pourront intégrer l’accélérateur dans un second temps et sous forme d’abonnement mensuel – des noms déjà connus du marché, certaines déjà tournées vers la durabilité, d’autres s’y initiant.


Kevin Germanier


Parmi elles, Le Slip Français : « qui, s’il produit made in France, ne produit pas encore durable », la marque Avnier de Sebastian Strappazzon et Aurélien Cotentin (Orelsan), Noyoco ou Coltesse lancée il y a 5 ans par Florent Coltesse.
 
Dans le vestiaire féminin, sont annoncés : Fête Impériale, la créatrice Coralie Marabelle (prix du public Festival de Hyères 2014) ou le créateur Kevin Germanier et ses robes upcyclées glamour. Salut Beauté, jeune marque revisitant l’uniforme, pourrait intégrer le centre, comme Mirae, la marque lancée par Edith Cabane et Camille Jarmon ou Alice Balas et ses perfectos.
 
Au prêt-à-porter s’ajoute l’accessoire : la marque de sneakers Caval et la marque OTH et ses semelles en pneus recyclés figurent dans les présélectionnés, tout comme la marque de bonnets Béton Ciré et les sacs Cahu. A retenir aussi la marque Circle : « une des rares "toutes jeunes marques' présélectionnées, mais dont le concept de business s’intéressant au recyclage du vêtement usagé par abonnement, nous paraît plus qu’intéressant à accompagner » précise Maeva Bessis. 


Coralie Marabelle


Outre un programme de formation continue annuel – 40 Master Class sont déjà prévues sur l’année -, la mise à disposition d’un atelier de production dédié au prototypage : Le Fab Lab, sera destiné aux marques de prêt-à-porter. Un nouvel espace sera quant à lui occupé par l’Association France Handicap (APF) spécialiste de la formation des handicapés, et notamment aux gestes de la haute-maroquinerie. L’association proposera d'ailleurs d’incuber des marques de maroquinerie, jusqu’à dix, au sein même de La Caserne. 
 
Dernière annonce faite, la signature d’un partenariat avec Londres Partners (l’agence officielle de promotion de la ville de Londres) qui devrait porter sur des collaborations et mises en connexions. 
 
Prochain rendez-vous fin février pour connaître les dix premières marques qui intègreront La Caserne : le choix final d’un jury composé d’une dizaine de personnalités dont Pascal Morand, président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode, Pierre-François Le Louët, président de la Fédération française du prêt à porter féminin. 
 
A noter l’arrivée dans le comité des groupes de luxe français avec Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable chez Kering et Alexandre Capelli, Senior Manager sur l’environnement chez LVMH : « La Caserne intéresse les marques en construction, comme les grands groupes du luxe, indique Maeva Bessis, notre objectif est clair, devenir un hub de la connaissance et de la formation au développement durable.»
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com