×
Publicités
Publié le
8 déc. 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La CELC devient "l'Alliance du lin et du chanvre européens"

Publié le
8 déc. 2022

La Confédération européenne du lin et du chanvre devient l'Alliance for European Flax-linen & Hemp (ou Alliance du lin et du chanvre européens en français), et se dote au passage d'une équipe et d'une structure renforcées face aux nombreux enjeux de cette filière unique en son genre.


Alliance for European Flax-linen & Hemp


De cette nouvelle appellation découle une nouvelle identité visuelle. De forme hexagonale, le logo montre des dessins géométriques évoquant tout aussi bien un champ verdoyant que sept silhouettes de professionnels se tenant côte à côte, symbolisant l'ensemble des métiers de la filière du lin et du chanvre européens. L'ensemble évoque une empreinte digitale, incarnant en cela l'une des quatre ambitions affichées par l'Alliance: "l'obsession de la preuve". Outre la traçabilité, les trois autres axes définis sont la volonté de "jouer collectif", de connecter tradition et innovation, et de cultiver le respect de l'humain et de l'environnement.

"C'est le moment pour nous de mettre à jour notre identité, afin que l'image que nous projetons reflète ce que nous sommes devenus et avons pour ambition de devenir: un collectif qui représente toute la chaîne de valeur du lin et chanvre européens, une organisation ouverte sur le monde, une filière innovante, créative, et surtout durable", explique le président de l'Alliance, Bart Depourcq. Ce dernier rappelle que le lin est la première filière agro-industrielle à calculer les impacts environnementaux selon la nouvelle méthodologie européenne PEF (product environmental footprint).

Ce changement d'identité intervient alors que se précisent par ailleurs les ambitions pour le chanvre européen. "Pour développer une filière chanvre textile complémentaire au lin, nous allons nous inspirer de ce qui a réussi pour le lin européen", indique Bart Depourcq, par ailleurs directeur général de Van de Bilt. "Cela nous permettra de répondre à la demande croissante de fibres végétales. Et c'est pour cela que nous sommes en train de constituer un groupe de travail technique européen pour relever ce défi."  

Faire de lin et du chanvre européens les fibres durables préférées



La filière européenne du lin et du chanvre représente à ce jour quelque 10.000 entreprises installées dans seize pays d'Europe. Le lin, peu consommateur d'eau et sobre en intrans, est presque exclusivement produit sur une bande côtière allant de la Normandie jusqu'au Pays-Bas: la France étant le pivot central de cette culture exigeante mais profitable pour les agriculteurs.

Si le lin ne pèse pour l'heure que 0,4% des fibres produites mondialement, il entend néanmoins tirer parti de ses qualités durables et spécificités propres pour devenir un porte-étendard des matières responsables.


La nouvelle identité visuelle de l'organisation - Alliance for European Flax-linen & Hemp


"Nous voulons faire du lin et du chanvre européens les fibres premium durables préférées à travers le monde", résume Marie-Emmanuelle Belzung, déléguée générale de l'Alliance. "Nous voulons faire grandir notre écosystème, unique dans le paysage des filières textile et agricole. Nous voulons devenir une référence internationale sur l'innovation et la durabilité, en délivrant notamment des informations claires et structurées sur les caractérisations environnementales des produits (…). Car aucun indicateur n'est possible sans traçabilité", souligne la responsable.

Sur ce terrain, l'Alliance dispose de la marque Masters of Linen, garantissant un lin 100% européen, ainsi que le visa qualitatif "European Flax", garantissant une matière européenne premium. Ce dernier serait désormais revendiqué par 800 entreprises dans 33 pays, soit une croissance de près 632% depuis janvier 2020. Plus largement, la filière se donne pour mission d'être en capacité de répondre aux demandes d'identification de l'origine des matières premières, et de l'ensemble des produits de production.

Vers de nouveaux outils pour la filière



Dans cette quête de la transparence et de données, un pilote d'outils de traçabilité digitale est notamment amené à voir le jour en 2023. Recourant à la blockchain, ce projet est mené dans le cadre du Comité stratégique de filière "Mode&Luxe".


Sebastien Rande/Alliance for European Flax-linen & Hemp


"Demain, la description des fibres par imagerie optique complétera la méthode organoleptique (qui affecte les organes des sens, ndlr), par laquelle la fibre a été historiquement décrite via cinq critères (visuel, couleur, son…). C'est un enjeu d'innovation absolument stratégique", indique par ailleurs Marie-Emmanuelle Belzung. Qui déposera bientôt sur ce point un dossier auprès du secrétariat général à l'investissement, dans le cadre du plan France 2030.

Côté prospectif, la filière a mandaté le cabinet Kea Partners et l'Institut français de la mode (IFM) pour mener une étude sur les business models de la filière. Production de fibres lin, de lin textile, marché mondial et enjeux de réindustrialisation vont être étudiés, notamment via 80 entretiens de spécialistes, pour identifier des scénarios et leviers opérationnels pour accompagner le développement opérationnel de la filière durant les prochaines années. Le rapport est attendu pour la fin janvier 2023.

Une équipe et une structure renforcées



A l'occasion de son changement d'identité, l'ex-CELC met par ailleurs en lumière ce qui sera désormais sa structure interne. "Passer d'une CELC 'promotion' à une Alliance créatrice de valeurs, c'est se réinventer, et la physionomie de notre organisation a donc sensiblement évolué", explique ainsi la déléguée générale.


Alliance for European Flax-linen & Hemp


L'Alliance opère ainsi désormais via quatre pôles, avec côté développement les deux pôles Innovation & RSE et Promotion (marketing et communication), respectivement dirigés par Julie Pariset et Chantal Malingrey. A ceux-ci s'ajoutent deux pôles de support, avec, d'un côté, l'Observatoire économique piloté par Damien Durand, et, de l'autre, le pôle Dynamique de Filière mené par Dimitri Soverini.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com