×
Publicités
Publié le
11 déc. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Chine

Publié le
11 déc. 2007

Chiffres-clés 2006
° Population : 1,3 milliard d'habitants
° Taux de croissance du PIB : + 11,1 %
° Exportations françaises textile-habillement vers la Chine : 166 millions d'euros
° Importations françaises textile-habillement en provenance de Chine : 3,7 milliards d'euros


Industries textiles :


Ce secteur pilier de l'économie chinoise...

L'essor économique de la Chine se poursuit à une cadence soutenue : après une hausse en valeur de 10,4 % en 2005, la croissance du PIB a atteint 11,1 % en 2006. L'industrie textile joue un rôle important dans cette expansion, de par la vitalité de sa production et sa percée croissante sur les marchés mondiaux. Le secteur textile emploie près de 5 millions de personnes, au sein d'une filière textile complète et intégrée (Source UNIDO).



Sur les six premiers mois de l'année 2007, la Chine a ainsi produit 10,5 millions de tonnes de fibres synthétiques et 9,3 millions de tonnes de fils, essentiellement destinées à son appareil productif. Il n'en demeure pas moins que la Chine occupe une place de plus en plus affirmée dans les exportations mondiales de textile : les exportations de l'Empire du Milieu représentent désormais plus d'un cinquième des flux mondiaux selon l'Organisation Mondiale du Commerce (20,2 % en 2005).



Les produits textiles chinois connaissent donc un succès croissant sur les marchés extérieurs : les exportations s'élevaient en 2005 à 41 milliards de dollars (+ 23 % par rapport à 2004).


… A repris la modernisation de son parc de machines textiles

Après deux années (2004 et 2005) relativement calmes, les importations de machines textiles par la Chine amorcent un sensible redémarrage en 2006, confirmé par les premiers chiffres de 2007.



Cette évolution traduit le rattrapage technologique opéré par la Chine : après avoir peu à peu substitué à leurs importations des machines produites localement, les avancées technologiques récentes rendent à nouveau nécessaire un approvisionnement à l'étranger.



Autre signe de son hégémonie, la Chine concentre à elle seule une part importante des investissements mondiaux de machines textiles. Ses achats de métiers à tisser sans navette représentaient ainsi 63 % du total mondial en 2006, et 69 % des métiers à tricoter circulaires étaient également destinés à la Chine.


Industries de l’habillement :

Premier fournisseur mondial...

La percée du secteur de l'habillement chinois est encore plus spectaculaire. Ainsi, les exportations de vêtements représentaient en 2005 plus du quart des flux mondiaux (26,9 %) selon l'OMC De plus, le taux de croissance de ces exportations ne faiblit nullement (+ 20 % en 2005 par rapport à 2004). Ce dynamisme provient essentiellement du secteur privé, ainsi que des entreprises dotées de capitaux étrangers (joint-ventures, filiales…).



Ces deux types d'entreprises réalisent à elles seules les trois-quarts des exportations d'habillement du pays : 74,1 % des marchandises exportées lors des six premiers mois de 2007 l'ont été par des entreprises privées ou bénéficiant de fonds étrangers. De surcroît, cette tendance ne peut que s'accentuer : ainsi, sur les six premiers mois de l'année 2007, les exportations de vêtements par les entreprises privées ont progressé de 47 % par rapport à la même période de 2006.



Néanmoins, la sphère des entreprises d'Etat conserve toujours un poids relativement important : entre janvier et juin 2007, 21,3 % des exportations de vêtements chinois provenaient de ce type d'entreprises.


… La Chine voit néanmoins la part de l'habillement se réduire dans ses exportations

Si le secteur de l'habillement revêt une importance stratégique pour les autorités chinoises - comme en témoignent les intenses tractations menées avec les Européens et les Américains - force est de constater que son poids dans les exportations chinoises amorce une sensible diminution. De 12,7 % de ses exportations totales en valeur en 2002, les vêtements ne représentaient plus, en 2005, que 9,7 %.



Cette baisse ne signifie pas que les exportations d'habillement ont diminué, mais qu'elles ont progressé moins rapidement que celles d'autres biens manufacturés. Malgré tout, le secteur de l'habillement reste central en Chine, puisqu'il emploie environ 2,9 millions de personnes.



Le démantèlement prochain des derniers quotas devrait logiquement relancer le sourcing en Chine au détriment des autres fournisseurs asiatiques (Hong Kong, Bangladesh…). La grande inconnue reste en fait l'évolution des importations totales en provenance d'Asie. Les premières données disponibles montrent que sur la période janvier-juillet 2007, les importations en provenance de cet ensemble ont enregistré une hausse de seulement 4 % par rapport à l'année précédente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com