×
Publicités
Publié le
26 oct. 2018
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Compagnie Vosgienne de la chaussure n'a plus de repreneur

Publié le
26 oct. 2018

En cessation de paiement depuis le 24 juillet dernier, La Compagnie Vosgienne de la Chaussure (CVC) perd son seul repreneur potentiel. Selon France Bleu, Petrus Finance, actionnaire majoritaire de la société d'investissement Airesis, qui compte dans son giron Le Coq Sportif, aurait finalement retiré son offre.


La Blazon signée Le Coq Sportif et fabriquée au sein de l'usine CVC - DR


Le fonds suisse s’était porté candidat auprès du tribunal de commerce de Nancy, mais son offre, qui proposait notamment de ne sauvegarder que 30 emplois des 120 que compte l’usine de chaussures de Champigneulles, avait été jugée incomplète par l’administration judiciaire. Finalement l’offre de reprise partielle de l’actionnaire du Coq Sportif, par ailleurs client de la CVC, n’aura donc pas été complétée et l'administrateur judiciaire proposerait désormais la liquidation judiciaire de la CVC, dont le dossier devrait être soumis au tribunal le 6 novembre prochain.

Cédée en décembre 2016 par Vivarte à l’allemand Hanse IndustrieKapital, CVC devait passer d’un modèle économique mass market pour un client unique, Vivarte, à un positionnement haut de gamme luxe afin de ne pas subir la concurrence asiatique. Un repositionnement qu’IndustrieKapital, qui indique avoir perdu 5 millions d’euros en 2017, n’a donc pas réussi à opérer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com