×
5 409
Fashion Jobs
Publié le
11 déc. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La cosmétique solide, un marché qui prend du poids

Publié le
11 déc. 2020

En janvier prochain, le fabricant allemand de cosmétiques Henkel, propriétaire de Diadermine ou Fa, lancera en France Nature Box, sa marque de produits capillaires présente sur son marché domestique depuis 2018. Portée par sa signature " Le naturel qui ne manque pas d’hair ", Nature Box propose des shampoings conçus à partir d’ingrédients naturels (huile de coco, d’avocat, d’argan ou encore de noix), estampillés Nat, le label de l’association Cosmebio. 


L'un des shampoings solides de la nouvelle marque Beauty Box


Les produits, qui seront disponibles en grandes et moyennes surfaces (GMS) disposent de packagings en plastique recyclé pour les shampoing liquides (environ 4,10 euros) et en carton recyclé pour les shampoings solides (4,50 euros).

Car s’il y a encore quelques mois les shampoings solides étaient très largement réservés aux rayons des magasins bio avec des marques comme Lamazuna, ils se multiplient désormais dans ceux des GMS. Cette année, leurs ventes ont explosé pour atteindre une croissance de 422% en valeur.

Pourtant, sur les 477 millions d’euros de chiffre d’affaires qu’a réalisé le marché du capillaire sur les dix premiers mois de 2020 (source IRI), un chiffre en recul de 1,6%, les shampoings solides ne représentent encore seulement que 0,3% de part de marché, soit un peu moins de 1,5 million d’euros. Leur marge de progression reste donc importante avec des atouts comme un usage augmenté (un savon solide correspondrait à deux flacons de 250ml), pas d’emballage plastique et un format nomade.

Pas étonnant donc que, ces derniers mois, les géants de la beauté se soient largement penchés sur la cosmétique solide. Avant Nature Box, Henkel avec sa marque bio N.A.E a dès 2019 lancé des shampoings solides, tout comme Unilever qui a investi le marché en janvier dernier via sa marque Love Beauty and Planet.

Dop, Men Expert ou Garnier se positionnent sur ces produits



Le spécialiste du sujet Lamazuna a de son côté lancé The Green Emporium, une marque de cosmétiques solides calibrée pour les GMS. L’Oréal pour sa part a commercialisé ses premiers shampoings solides en juin dernier avec deux références pour Dop, déclinant notamment en pain de savon l’incontournable shampoing aux œufs. En septembre dernier, c’est l’ultra doux de Garnier qui s'est mué en format solide.

En 2021, L’Oréal se renforcera davantage sur le segment du solide, et pas uniquement avec les shampoings. En effet, la marque Men Expert lancera en février un savon solide pour les cheveux, la barbe mais aussi le corps. Garnier Skin Active proposera en avril 2021 un nettoyant solide au charbon (4,90 euros), alors que Dop déclinera des savons pour le corps senteurs caramel ou encore pomme d’amour (3,50 euros).

Le sélectif s’est penché lui aussi depuis quelque temps sur ce marché en plein boom. Sephora propose ainsi dans ses rayons les shampoings solides de Respire ou encore ceux de la marque capillaire haut de gamme Christophe Robin. Avec sa marque propre, l’enseigne de parfumerie sélective du groupe LVMH propose même sa gamme de savons solides multiusages.
 
 
 
 
 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com