×
Publié le
15 sept. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La cotation d'Hermès suspendue avant la décision de la cour d'appel de Paris

Publié le
15 sept. 2011

PARIS, 15 sept 2011 (AFP) - La cotation d'Hermès est suspendue jeudi matin à la Bourse de Paris dans l'attente de la décision de la cour d'appel de Paris sur la légalité de la création d'une holding de contrôle par le sellier pour contrer l'arrivée à son capital du numéro un mondial du luxe LVMH.

Hermès
Patrick Thomas, gérant d'Hermès (manteau beige), et (face à lui,près de la cravate) Pierre-Alexis Dumas, directeur artistique, et Bertrand Puech,président de la société familiale(cravate bleue), ici réunis pour l'inauguration de la boutique Homme à New York. D.KAMBOURIS/AFP

"La cotation du titre est suspendue à la demande de la société et de l'Autorité des marchés financiers", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'opérateur boursier NYSE Euronext.

Mercredi, le titre avait clôturé en hausse de 2,48% à 268,30 euros.

La cour doit dire dans la journée si oui ou non la famille fondatrice, qui veut créer une holding rassemblant plus de 50% de ses parts, est dispensée ou pas de lancer une offre publique d'achat sur le reste du capital, ce qui est la règle en cas de changement de contrôle d'une société cotée.

La famille juge qu'elle n'a pas à le faire car la maison de luxe a toujours été contrôlée par les héritiers de Thierry Hermès, même si chacun de ses membres n'a pas individuellement plus de 6% du capital.

L'Association des actionnaires minoritaires (Adam) avait saisi la cour d'appel --mais pas LVMH-- après qu'Hermès a obtenu le feu vert du gendarme de la Bourse sur ce point.

Pour l'Adam, le sellier a toujours affirmé qu'il n'existait pas d'actionnaire contrôlant seul ou de concert le capital.

Derrière ces argumentaires juridiques se cache un nouvel épisode de la guerre que mène Hermès contre LVMH, propriété du milliardaire Bernard Arnault, qui détient aujourd'hui 21,4% de son capital contre 17,1% à son arrivée annoncée en octobre 2010.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.