×
Publicités
Publié le
28 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La crise a intensifié le recul des cessions de fonds de commerce en France

Publié le
28 sept. 2021

Alors que la vacance commerciale se fait plus visible dans certains centres-villes et quartiers parisiens, la crise a indéniablement marqué le marché des commerces en France. Une récente étude publiée par Altares, spécialiste de la collecte et de l'analyse de données sur les entreprises, permet d'éclairer ce phénomène: en 2020, les transactions de fonds de commerce ont ainsi chuté de 10,5% par rapport à 2019 (à 25.320), ce qui correspond à un repli de 19,1% comparé à 2017. Le Covid-19 s'ajoute en fait à des difficultés structurelles déjà palpables depuis cinq ans, ce qui fait craindre "une fragilisation durable de l’attractivité des fonds de commerce".


Shutterstock

 
"La crise sanitaire a indéniablement impacté la dynamique des transmissions des fonds de commerce de TPE et PME en France. Cédants comme repreneurs ont été décontenancés devant la soudaineté, la violence et la persistance de la pandémie", commente Thierry Millon, directeur des études Altares.
 
L'an dernier, un tiers des cessions a concerné l'hôtellerie-restauration, un secteur particulièrement touché par la crise (-17,7% de transactions en 2020). Le rapport précise en outre que ce sont les pharmacies qui ont tiré la valorisation moyenne des fonds de commerce l'an dernier.


Recul net du nombre de transactions de fonds de commerce en France - Altares


Bien que le nombre global de transactions recule, le montant moyen de ces opérations a augmenté assez nettement, et s'établit à 198.000 euros en 2020 (soit +6,6% par rapport à 2019). Ces données varient évidemment fortement selon les secteurs d'activité et les régions.

Ainsi, la Corse (-18,6%), le Grand-Est (-16,1%) et l'Île-de-France (-14,8%) sont les trois régions à avoir subi le plus fort recul du nombre de transactions (même si la région parisienne concentre les montants les plus élevés). Néanmoins, toutes les régions sont concernées par une hausse au premier semestre 2021, et ce sont les Pays-de-la-Loire qui affichent la reprise la plus dynamique (+36,6%).


Le ralentissement des transactions n'est pas homogène dans l'Hexagone - Altares

 
Le dernier enseignement de cette étude concerne le profil des vendeurs et des acquéreurs de ces points de vente.  Si l'âge moyen des acheteurs reste situé autour de 42 ans, un vieillissement sensible est constaté du côté des vendeurs: ils sont maintenant six sur dix à avoir plus de 50 ans. Cela met notamment en lumière les difficultés liées à la fin d'activité.
 
Ainsi, "pour les chefs d’entreprise qui approchent de l’âge de la retraite, la vente de leur affaire est un levier essentiel, parfois même unique, pour financer leur retraite, explique Thierry Millon. Un enjeu tel qu’il amène bien souvent le dirigeant à surestimer le prix de vente de son fonds de commerce. Or cela fait peser un risque parfois vital pour l’avenir de l’entreprise. Car en attendant qu’une transaction se noue, on a tendance à stopper les investissements et à ne plus engager de projets structurants. La juste estimation d’un fonds de commerce est donc un enjeu redoutablement important."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com