×
5 769
Fashion Jobs
Publicités

La crise s’éloigne pour le luxe et la mode

Publié le
today 8 oct. 2015
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La crise ne serait plus qu’un mauvais souvenir. « Avec un bon taux de croissance et le maintien d’un excellent Ebitda enregistrés sur le premier semestre 2015, il semblerait que la crise ait été surmontée d’une part, et n’ait pas beaucoup touché les grands groupes, de l’autre. »

Telles sont les conclusions d’une étude publiée par la société de conseil en stratégie d’entreprise Pambianco, qui a passé au crible les bilans semestriels des principaux groupes de mode italiens (15) et étrangers (10 européens et 13 américains) cotés en Bourse.

Le classement semestriel des 10 premiers groupes de luxe européens par chiffre d'affaires et Ebitda - Pambianco


Le secteur de la mode et du luxe a vu ses ventes bondir de 11,1 % sur les six premiers mois de l’année, à 97,7 milliards d’euros, tandis que le résultat brut d’exploitation (Ebitda) a progressé de 7,6 %, à 16,6 milliards d’euros, ressortant à 17,5 % du chiffre d’affaires total contre 17,9 % au 1er semestre 2014.

Dans le classement européen formé de 10 groupes (où ne figurent pas Burberry, Richemont et Mulberry dont la clôture semestrielle est différente), c’est le géant français LVMH qui arrive en tête, suivi par l’Espagnol Inditex, le Suédois H&M, l’Allemand Adidas, et son concurrent Kering, classé en 5ème position.


Foto: Wikimedia


A noter que les plus fortes progressions en termes de chiffre d'affaires ont été enregistrées sur la période par Pandora (+39,1 %), H&M (+23,1 %) et Hermès (+20,6 %).

Côté américain, sur 13 groupes analysés, c’est Gap qui arrive en tête, suivi par VF Corp et Limited Brands. Les meilleures croissances ont été réalisées par G III  (+14,8 %), Hanesbrands (+13,7 %) et Kate Spade (+9,6 %).

Enfin, en ce qui concerne les 15 sociétés italiennes analysées, elles sont dominées par le lunetier Luxottica, qui a vu ses ventes bondir notamment de 19,6 % sur les six premiers mois de l’année. Parmi les progressions les plus significatives, aussi, celle de Moncler (+35,5 %) et celle de Italia Independent (+34,7 %).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com