×
5 841
Fashion Jobs
Publicités

La dark lady de N°21

Publié le
today 20 sept. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alessandro Dell’Acqua signe cette saison pour sa marque N°21 l’une de ses collections les plus réussies. Pour le printemps-été 2019, le designer napolitain a choisi de revenir aux fondamentaux du dressing féminin, en partant de ses éléments les plus classiques, telle la petite robe toute simple, pour les sublimer à travers des matières précieuses et spéciales, sans jamais se perdre, rivé à l’essentiel.


Un harnais en plumes d'autruche sublime la petite robe noire chez N°21 - PixelFormula


Pour marquer le coup (et bien faire comprendre son propos), le créateur a ouvert son défilé mardi avec une série de plusieurs silhouettes en total look noir. Douze dark ladies sans fioritures, endossant robes ou jupes courtes, jambes nues, chaussées de mules à talon aiguille. Chacune revêtue d’un modèle particulier, décliné par la suite dans une palette chair-rose poudré ou en couleurs, toujours dans des looks rigoureusement monochromes.
 
De la petite robe en faille de soie avec son nœud dans le dos au tricot fin sur jupe droite, en passant par le trench brillant en éco-peau d’autruche aux poches extra larges, la robe en vinyle à volants ou encore la veste en nylon zippée un peu plus sportive… Alessandro Dell’Acqua explore toutes les facettes de la femme, ultra-chic ou désinvolte.

Quelques détails ou accessoires permettent de transformer d’un coup de baguette magique les habits, comme la chaînette de cristaux scintillants posée le long du corps, qui rend tout d’un coup spéciale cette femme en top et jupe droite. Ou cette sorte de harnais en plumes d’autruche qui métamorphose la robe la plus simple en une tenue de soirée époustouflante. Et que dire de ce sac à dos, lui aussi en plumes d’autruche « so chic »…
 

La simplicité chic de N°21 - PixelFormula


Le créateur surprend en taillant d’impeccables tailleurs dans des tissus techniques, comme celui utilisé pour fabriquer les soutiens-gorge, ou en créant une ouverture béante dans le dos d’une parka bombée en nylon. « Ce dos nu dans une pièce typique du vestiaire masculin dégage quelque chose d’érotique », commente en coulisses le designer, qui est par ailleurs le directeur artistique de Rochas.
 
« Avec le phénomène du streetwear, nous nous sommes un peu perdus. Il est temps pour les stylistes de recommencer à habiller la femme avec de beaux vêtements », conclut-il. Avec ses modèles simples et si élégants à la fois, N°21 ne manquera pas de séduire l'été prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com