×
6 311
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
9 mars 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La deuxième session parisienne a stabilisé sa fréquentation

Publié le
9 mars 2016

Si les salons de janvier dernier avaient vu leur fréquentation impactée par le climat post-attentats, ceux du mois de mars ont semble-t-il vécu un retour à la normale. Les salons ont globalement reçu les visites attendues, affichant des taux de fréquentation plutôt stables par rapport à mars 2015. Et, comme toujours, étant donné le positionnement haut de gamme des salons organisés en marge de la fashion week, on a salué la qualité du visitorat.

Dans les allées du salon Paris sur Mode - Yannick Roudier


Le salon Tranoï a lui publié une fréquentation en hausse de 3 % par rapport à l'an dernier. Le pays le plus représenté reste la France (29 % des acheteurs), et ce fut également le plus dynamique avec une hausse de 9 % de sa fréquentation. Le reste de l'Europe a compté pour 43 % du visitorat total, devant l'Asie (15 %), l'Amérique du Nord (7 %), le Moyen-Orient (3 %) et l'Afrique-Océanie (3 %).

Du côté des salons Première Classe-Paris sur Mode-Don't Believe The Hype aux Tuileries, la tendance a été stable. Un regain du visitorat asiatique a en revanche été observé, tout comme des hausses de fréquentation des visiteurs américains, espagnols et allemands.

L'organisateur WSN Développement a notamment noté qu'un des facteurs qui avait certainement permis de stabiliser le visitorat était la présence d'acheteurs masculins, pourtant pour une session féminine, car ces derniers avait parfois été contraints de faire l'impasse sur les rendez-vous de leur secteur en janvier dernier.

Pour oublier un peu l'aspect quantitatif du visitorat, les organisateurs s'accordaient pour dire que, d'un point de vue qualitatif, l'édition était à la hauteur cette saison. Les salons ont ainsi réussi à attirer jusqu'à eux parmi les acheteurs les plus pointus présents dans la capitale pour la fashion week, avec une hausse des profils « VIP ».

Anais Lerévérend (avec Lucile Deprez)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com