×
Publicités
Publié le
21 juin 2021
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fashion Week de Milan élargit son horizon

Publié le
21 juin 2021

Depuis qu’elle a adopté le format digital, la Fashion Week de Milan s’est ouverte davantage à l’international. En témoigne cette Semaine masculine avec un calendrier touffu, où figurent de nombreux nouveaux noms venus du monde entier, des espagnols Tíscar Espadas et Mans aux africains Franc Elis et Zenam en passant par le californien 424. Tour d’horizon.


Le musicien Reggie incarne la collection du label californien - 424


 
424, du cool californien à la couture italienne
 
Le label californien 424  se structure et s’insère pour la première fois dans le calendrier officiel d’une Fashion Week. Son designer Guillermo Andrade a choisi Milan, où il vient de confier en licence sa distribution à l’italien 380group. Sa collection pour le printemps-été 2022 a été présentée à travers un petit film, où l’on assiste au réveil du musicien Reggie, qui s'habille sous nos yeux cherchant le look en phase avec sa journée.

Le styliste d’origine guatémaltèque a lancé 424 en 2015, cinq ans après avoir fondé l’enseigne multimarque FourTwoFour dans le quartier Fairfax de Los Angeles. La marque culte de streetwear accentue cette saison son évolution vers une garde-robe plus couture avec des vestes croisées, des costumes et chemises classiques mais relax à associer à une paire de jean, des basiques en jersey ou un blouson Teddy. Le tout est joliment coupé dans de belles matières, avec une touche de nonchalance.
 
"J’essayais de trouver ma propre voix, mais il me manquait des morceaux de l’histoire. En revanche, aujourd’hui j’ai une idée claire de ce que je veux montrer et partager. Je sens que le moment est arrivé", commente le styliste dans un communiqué, expliquant sa présence à Milan. A signaler les originales boots et sneakers réalisées une fois encore avec Adidas.


Les garçons délurés du label espagnol - Mans

 
 
Mans adoucit son tailoring

A la fois fantaisiste et classique, baptisée "summer camp", c’est une collection colorée, joyeuse et d’une grande fraîcheur qu’a dévoilée Jaime Álvarez. Le styliste, qui s’est inspiré du nom de son grand-père allemand Demans, pour donner le nom de Mans Concept Menswear à son label lancé en 2018, nous emporte, à travers un court-métrage, dans une virée à la campagne en compagnie d’une bande de garçons délurés à l’allure cool rétro avec un zest d’excentricité.

Né à La Luisiana (Séville), Jaime Álvarez, qui s’est formé auprès de l’Istituto Europeo de Design de Madrid, où il est basé, se spécialisant dans le métier de tailleur, propose bien sûr une vaste gamme de costumes et pièces classiques aux coupes impeccables, mais dans une version allégée et nonchalante, déclinées dans des couleurs vives ou dans des imprimés psychédéliques.

Les silhouettes sont adoucies grâce à un ajustement plus confortable et décontracté avec une touche plus jeune et estivale. Les vestes classiques abandonnent leur carrure, celles habituellement cintrées s’assouplissent, se muant en surchemises. Les chemises se portent amples, comme les vestes, sur des shorts courts. Les mailles sont délicates, les tissus aériens et fluides. L'accent est mis sur la qualité des pièces fabriquées en Espagne.


Le costume revisitée par la styliste espagnole - Tíscar Espadas


Tíscar Espadas réinvente le costume

Comme son compatriote Jaime Álvarez, la créatrice Tíscar Espadas a fréquenté la même école de Madrid et conçu un récit filmé sous forme de ballade en pleine nature, accompagnant quant à elle trois copains aux abords d’un ranch. Le film couleur sépia accentue l’esprit rétro de sa collection, qui reprend les grands classiques masculins pour les réinventer totalement dans un jeu complexe de constructions, volumes et détails.

Également illustratrice, la styliste originaire d’Úbeda, en Andalousie, est passée par le Royal College of Art de Londres grâce à une bourse octroyée par Burberry, et c’est dans la capitale anglaise qu’elle a fondé sa marque de menswear en 2019, distribuée aujourd’hui auprès d’une quinzaine de multimarques japonais.

Dans cette collection pour l’été prochain, Tíscar Espadas se centre une fois de plus sur la technicité et le savoir-faire artisanal portant une grande attention aux détails et finitions (choix et disposition des boutons, jeux de fronces, drapés et lacets, rabats, superpositions, etc.). Le blanc domine cette garde-robe qui s’égaye grâce à une série d’accessoires à l’esprit loufoque, des chapeaux et bonnets en laine à pointe de lutin aux longues chaussettes en grosse laine rouge.


Le style italo-africain du camerounais Paul Roger Tanonkou - Zenam


Zenam, l’afro-couture made in Italy

Conçue par le camerounais Paul Roger Tanonkou, la marque est entièrement fabriquée à Milan, où le styliste a son atelier et bénéficie du soutien de Pluvial Ventures, sorte d’incubateur de start-up pour migrants, fondé par Gaia Trussardi et Alex Legler. Cet autodidacte diplômé en sciences de l’informatique s’est lancé dans la mode en 2004 avec Zenam, une ligne masculine éthique et durable. Sa collection pour l’été 2022 se veut sans genre mais fait la part belle aux costumes et aux chemises.

En langue bamiléké, Zenam signifie "rayon de soleil". Un nom idéalement incarné par cette collections haute en couleurs et imprimés. On y retrouve les classiques motifs africains, sous formes de masques, de micro dessins ethniques ou puisant dans le registre floral, repris dans des couleurs chaudes sur des cotons doux et légers et des popelines craquantes et fraîches. Fluidité et gaité se dégagent de l’ensemble.


L'une des célèbres chemises du sud-africain - Franc Elis

 
Franc Elis, l’art du détail

Plein feu sur les coupes et les détails (boutonnières, attaches, poches, galons, bords, etc.) pour le défilé de Franc Elis, filmé dans son siège de Johannesburg. Lancée en 2003 par le fabricant et fournisseur sud-africain réputé pour ses chemises, la marque est dessinée par Fabrice Moyo, qui bénéficie, comme le camerounais Paul Roger Tanonkou, du soutien d’Afro Fashion Association, l’organisation à but non lucratif fondée en Italie par Michelle Francine Ngonmo.

Pour le printemps-été 2022, la griffe propose une série de costumes monochromes, parfois décorés d’inserts géométriques, dans une palette poussiéreuse (bleu ciel, vert jade, ocre, corail et kaki). Taillés dans du denim ou du sergé de coton, ils sont revus dans les proportions à travers un esprit plus contemporain et confortable, à associer avec de belles chemises aux imprimés africains multicolores.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com