×
5 997
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Responsable Des Operations Programmatique & Performance Marqueting (H/F)
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Chef de Groupe Enseigne Maison (H/F)
CDI · GONESSE
CONFIDENTIEL
Responsable Produits Maison (H/F)
CDI · GONESSE
MAJE
Directeur(Trice) Collection Accessoires H/F
CDI · PARIS
SWAROVSKI
CDI - Directeur Finance France & Benelux (H/F) - Paris
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Europe Celebrities Relations Manager H/F
CDI · PARIS
IKKS JUNIOR
Acheteur / Merchandiser Retail (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
GALERIES LAFAYETTE
Manager Des Ventes H/F
CDI · PARIS
LE BON MARCHE
Inspecteur Sécurité Retail F/H
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Raf - Responsable Administratif et Financier - Head of Finance
CDI · PARIS
AMI - ALEXANDRE MATTIUSSI
CDI - Responsable de Production Accessoires, Maroquinerie, Chaussure H/F
CDI · PARIS
BED AND PHILOSOPHY
Responsable Achats Approvisionnements
CDI · TOULOUSE
CELIO
Responsable Formation E-Learning H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
IZIPIZI
Commercial France H/F - Zone Nord Est
CDI · VILLÉ
CELIO
Trésorier Cash Manager H/F
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
BRAND SISTERS
Responsable Comptabilite Client (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur - CDI (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
FALCONERI
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Ile-de-France
CDI · PARIS
AGNÈS B.
Responsable Technique Des Accessoires
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Paris/Ile-de-France
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes H/F - CDI - Rhônes-Alpes
CDI · DIJON
GROUPE IKKS
Chef de Projet IT Senior (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
Publicités
Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
22 sept. 2022
Temps de lecture
6 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fashion Week de Milan s’ouvre avec Fendi, Cavalli et Del Core

Traduit par
Marguerite Capelle
Publié le
22 sept. 2022

Première journée complète de défilés ce mercredi pour la La Fashion Week de Milan, avec des performances impressionnantes de Fendi, Del Core et Cavalli. Pour cette journée inaugurale, les tenues près du corps disputent la vedette à un style grandiose aussi audacieux que moderne.

Fendi : retour début en l’an 2000



Il faut reconnaître le talent de Kim Jones. En à peine quelques saisons, il a installé un style moderniste très affirmé chez Fendi, avec un sens extrêmement sûr des couleurs.


Fendi - Printemps-été 2023 - Prêt-à-porter féminin - Milan - © PixelFormula


Et il parvient aussi à respecter entièrement l’ADN Fendi, en réinterprétant le passé tout en entraînant la griffe vers l’avenir. Cette saison, il revisite de façon triomphale les archives maison, en jouant notamment sur les vêtements qu’il a vu portés par Delfina Delettrez Fendi.

"Le point de départ, en gros, ce sont les collections 1996 à 2004. C’est ce que Delfina porte souvent. Les anciennes tenues de Sylvia, tirées de sa garde robe. Et elles étaient super, très fraîches, modernes, c’est tout ce qui me plaît", souriait Kim Jones dans les coulisses bondées.

Ce qui aide aussi, ce sont les coupes sensationnelles du créateur. Des tailleurs élégants, aux coupes dedans-dehors avec revers imposants, en laine fine gris mastic. Des manteaux enveloppant déstructurés, agrémentés de bandes de satin, et une série de manteaux dans le même tissu complétées dans le dos par des ceintures Obi monogrammées.

Pour les soirées chaudes, les tops étaient parfaitement romantiques en fourreau en crêpe, ornés de larges bandes imprimé monogramme posées en diagonales, et de plantes grimpantes en tissu rebrodé.

Fendi présentait son défilé dans son espace d’exposition milanais, sur la Via Solari. Le décor lui-même était une série d’échafaudages constructivistes couleur citron vert, rose bonbon et bleu pétrole. Plusieurs tenues déclinaient d’ailleurs cette dernière couleur: jupes en soie à mi-mollet avec des tops logo à demi transparent ; sandales compensées à galon en vison, mini jupes à poches cargo et pulls en cachemire.

Ce qui était également instructif, c’est l’aisance avec laquelle Kim Jones rend hommage à son prédécesseur Karl Lagerfeld, même quand il donne un tour plus commercial au style Fendi. Tout cela avec le meilleur casting de la saison au niveau internationale, et de loin, toutes arborant une coiffure saut du lit et du rouge à lèvres mauve.

Puis, la palette de couleurs s’est emballée à mesure de la progression du défilé. "La palette Fendi est généralement assez naturelle, et j’associe ça à la famille Fendi. Alors je voulais ajouter des teintes vives et tout mélanger: il y a trois tons dans chaque tenue, pour que tout s’harmonise", expliquait Kim Jones.

En un sens, c’est le prolongement de ce que le créateur avait exploré dans sa collection prêt-à-porter automne/hiver, en février dernier, et même dans son défilé couture de juin. Mais cette collection a beaucoup plus de punch.

Kim Jones est aussi un maître des looks accumulant les produits différents, sans en faire trop. Il a dû faire défiler au moins une dizaines de filles avec deux sacs à main: gros cavas, micro sacs en alligator, pochettes luxueuses avec quincaillerie monogrammée. Mais ça laissait simplement une impression de stylisme intelligent.

Et ce qui frappe par-dessus tout, c’est la palette de couleurs pops reprise partout : en vert citron: des bottines compensées, des chaînes de sac, des pochettes rebondies en vison et des fourreaux pour le soir, également en vison rasé.

Cavalli: grands fauves à Malibu



Fausto Puglisi produit une mode fusion, mêlant avec audace le plus grandiose du glamour hollywoodien avec un aplomb royal et du moulant osé, le tout dans les imprimés fauves qui sont la signature de Cavalli.


Roberto Cavalli collection Printemps/été 2023 à Milan - Roberto Cavalli


Quand la recette fonctionne, on obtient des associations novatrices et remarquables, comme si le costumier culte des déesses du cinéma, Adrian, rencontrait le fantôme de Roberto Cavalli. Mais c’est un Adrian rêveur, qui avait l’air d’avoir fumé un truc costaud puis rincé ça avec quelques verres de Bordeaux hors de prix, avant de se mettre à dessiner et travailler le drapé.

Ce qui se distingue notamment, ce sont ces robes du soir en forme d’éventail au drapé diabolique, justement : des versions plus sexy du chic de la bonne société de Los Angeles dans les années 1930. Ou les manteaux en moiré noir et blanc, à doublure léopard. Le tout associé à des chaussures plates motif tigre. La Sicile à Santa Monica, avec une touche de Charles James en prime.

Fausto a aussi imaginé quelques jupes méga plissées assez osées, qu’il croise avec des mini-shorts et un soutien-gorge en cuir. Mais la fille Cavalli sera toujours plus rockstar que lauréate des Tony Awards: avec le cran et l’aplomb nécessaire pour se pointer en mini imprimé guépard, avec soutien-gorge en cuir vernis blanc, manches gigots en soie et bottes en cuir écru de pirates.

Dans son programme, Puglisi évoquait l’influence d’Hitchcock et de son ciné noir inquiétant, même si en coulisse il semblait davantage préoccupé par les législatives italiennes à venir, dont l’agitatrice d’extrême droite Giorgia Meloni est la favorite. Elle a appelé à rapatrier de force les immigrés et interdire l’adoption aux parents gays, des positions pas franchement populaires dans le monde de la mode. Comme dans beaucoup d’autres communautés, quand on y pense.

"Je crains vraiment ces élections. On risque gros, vraiment. Tout n’est que violence, tout n’est que laideur. Alors j’ai pensé à Marnie, de Hitchcock, et ça m’a rappelé mes premières années à New York, quand j’ai rencontré Joyce Ma et qu’elle m’a parlé de Tony Duquette, devenu ma première obsession artistique", expliquait Fausto après le défilé.

Célèbre pour son style renaissance hollywoodienne, le décorateur roi Tony Duquette était connu pour recycler des plantes, des décors et des objets, dans sa demeure unique à LA.

Un peu comme Fausto Puglisi qui recycle les concepts, mais avec de nouvelles matières en moiré et en soie, qui donnent une certaine magnificence à cette mode remixée.

Del Core: la couture rencontre les tenues moulantes



Une collection éclectique mais en fin de compte très convaincante de la part de Del Core: on a jamais rien vu d’aussi haute couture dans une saison de prêt-à-porter féminin à Milan.


Del Core Collection Printemps/été 2023 à Milan - Del Core


C’était aussi une collection toute en contrastes, à commencer par ces tailleurs en jacquard fleuri coupés avec une précision glaciale, jusqu’à deux éblouissantes robes du soir en crochet rouge, crêpe de gaze taillée en biais ou paillettes citron doré. Cette dernière matière avec sur le haut des perles de rocaille blanche.

"Je pensais à une plongée dans l’océan. J’aime vraiment cette idée. Et aussi quelque chose de plus fluide, de plus facile, léger: explorer une femme aux multiples facettes", expliquait le créateur Daniel Del Core, en ajoutant que la tenue à paillettes avait été conçue pour donner l’impression d’être surmontée de coraux.

Quelques créations près du corps pleines de cran s’intercalent, avec des bodys ajourés punk chic, des tailleurs pantalon forme crayon, et une série de très beaux pantalon en maille lâche, aux jambes évasées.

"J’aime beaucoup Helmut Newton et je suis parti de là. Une simplicité dans la collection, avec quelque chose de mordant mais dans des couleurs évoquant la faune sauvage", souriait le créateur.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com