×
Publicités

La Fashion Week de Tokyo lance sa nouvelle édition avec Rakuten comme sponsor

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 12 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Coup d'envoi ce lundi : la Fashion Week de Tokyo a lieu sur sept jours, du 14 au 20 octobre. La plateforme e-commerce Rakuten prend cette saison le relais d'Amazon Japon en tant que sponsor principal de l'événement, qui a par conséquent été rebaptisé "Rakuten Fashion Week Tokyo".


- Rakuten Fashion Week Tokyo


Au total, 42 marques présenteront leurs collections au cours de défilés ou de présentations ; parmi elles, 12 participeront pour la première fois à l'événement et 8 viennent de l'étranger. Il y a environ 10 marques de moins sur le calendrier par rapport à la saison dernière, ce qui offre par conséquent plus de temps à celles qui y sont restées.

On a appris le 1er août que Rakuten devenait le sponsor principal de la saison japonaise. "Grâce à ce nouveau partenariat avec JFWO (Japan Fashion Week Organization, ndlr), nous souhaitons promouvoir la scène mode japonaise dans le monde entier, renforcer le secteur et offrir aux participants une expérience encore plus mémorable", explique Mickey Mikitani, PDG de Rakuten. Effectivement, le programme de la prochaine édition de la semaine de la mode nippone est particulièrement ouvert sur le reste du monde.

La saison débutera avec un défilé de Yoshikimono, la marque de kimonos de la rock star japonaise
Yoshiki. Ce sera la troisième participation de la marque à la Tokyo Fashion Week, et la première collection de Yoshikimono depuis trois ans. Mondialement célèbre, Yoshiki est le fils aîné d'un tailleur de kimonos. Il a lancé Yoshikimono il y a 10 ans, avec pour devise la "fusion de la tradition et de l'innovation". La marque "apporte une touche d'innovation au secteur du kimono, qui a connu une crise au Japon, et contribue grandement à la revitalisation de l'industrie dans son ensemble".


Yoshikimono - Printemps-Été 2017 - Prêt-à-porter féminin - Tokyo - © PixelFormula


La semaine de la mode attire habituellement des marques comme Sacai et Undercover pour son programme "At Tokyo". Si ce programme ne fait plus partie officiellement de la semaine de la mode — même s'il se poursuit en externe avec Amazon — la prochaine édition de Japan Fashion Week proposera son propre programme alternatif pour mettre en valeur les marques japonaises implantées à l'international.

Parmi elles, Tomo Koizumi, dont le premier défilé a eu lieu à New York en février dernier, a réussi à attirer l'attention grâce à sa vision fantastique du monde, peuplée de robes à volants colorés. Si le créateur a présenté sa dernière collection à New York en septembre, elle défilera à nouveau dans le cadre de la Tokyo Fashion Week le 16 octobre prochain. De même, Kozaburo, la marque de Kozaburo Akasaka qui a remporté le Prix spécial du concours LVMH en 2017, et Landlord New York, la marque de prêt-à-porter masculin de Ryohei Kawanishi, présenteront leurs collections pendant la Fashion Week.

Autre nouveauté orientée vers l'international : le "Fashion And Culture Exchange. Africa-Japan project, FACE.A-J", qui propose un dialogue entre le Japon et l'Afrique. Le projet sera lancé par Awa'Tori, une organisation qui s'intéresse de près au secteur créatif africain, et parrainé par United Arrows. Hirofumi Kurino, cofondateur et directeur artistique de United Arrows, dirigera le programme, tandis que JFWO jouera un rôle consultatif. Parmi les initiatives de FACE.A-J, un groupe de créateurs japonais et africains participera à la fois à la Tokyo Fashion Week et à la Lagos Fashion Week.


Tomo Koizumi - Instagram


Pendant la Tokyo Fashion Week, un événement FACE.A-J aura lieu le 16 octobre à 21h, à la Starrise Tower ; il comportera des présentations et des tables-rondes. On y retrouvera plusieurs créateurs africains : Thebe Magugu, lauréat du Prix LVMH 2019, Kenneth Ize, finaliste du Prix LVMH, et Anyango Maphinga. Côté Japon, on pourra découvrir les marques Sulvam de Teppei Fujita, Wataru Tominaga et Coyote de Yoshikazu Yamagata.

Parmi les autres marques qui participeront à la Fashion Week : la Russe Tatyana Parfionova et Balmung, la marque émergente du designer Hachi, qui a remporté le Tokyo New Designer Fashion Grand Prix l'an dernier.

Le Prix de la Mode de Tokyo, qui compte Mame Kurogouchi et Auralee parmi ses anciens lauréats, et le Tokyo Fashion Award, qui bénéficie d'une exposition dans le showroom de la Semaine de la Mode de Paris, annonceront leurs prochains gagnants le 19 octobre. 

Amazon, qui parrainait la semaine de la mode tokyoïte depuis 2016, encourageait la participation du grand public aux échanges entre entreprises et consommateurs par le biais de son programme At Tokyo, lié à sa plateforme de e-commerce. Il semble que Rakuten ait l'intention de poursuivre cette approche : cette saison, le public sera invité à assister aux défilés de neuf marques, dont Tomo Koizumi, et aux fêtes officielles de l'événement.

Le groupe Rakuten s'efforce de renforcer l'orientation mode de ses activités, avec le site de mode Rakuten Brand Avenue et sa boutique en ligne Rakuten Ichiba. Lors d'une conférence donnée le mois dernier, l'entreprise a annoncé son nouveau concept, Rakuten Fashion. Concernant le contrat qu'il vient de signer avec la Tokyo Fashion Week, le groupe japonais n'entend pas rompre son engagement de sitôt : "Ça n'aurait pas de sens d'y mettre fin dans un court laps de temps. L'idée, c'est de prolonger ce partenariat pendant au moins 10 ans... À l'avenir, nous avons l'intention d'inviter de plus en plus de marques étrangères à participer." 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com