×
Publicités
Publié le
5 oct. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fashion Week de Vienne, entre professionnels et grand public

Publié le
5 oct. 2009

Du 24 au 27 septembre derniers, la capitale autrichienne se piquait de mode en lançant sa première fashion week. Une opération « mixte », entre stands ouverts au public, showrooms professionnels et défilés, qui visait surtout la clientèle locale.


Défilé Superated, collection printemps-été 2010

Près de 60 créateurs et marques étaient ainsi réunis. Une première pour les organisateurs comme pour la ville qui souhaitaient insuffler un vent de mode créative dans les esprits viennois. En effet, outre le rayonnement international qu’aimerait acquérir la capitale à terme, et pour cela elle se donne dix ans, l’objectif principal était surtout de sensibiliser la clientèle locale et plus largement autrichienne, aux créateurs nationaux en lieu et place des nombreuses grandes enseignes qui bourgeonnent dans les rues.


Défilé Andy Wolf Eyewear, collection printemps-été 2010

Ainsi, installés dans le cadre majestueux du MuseumsQuartier (MQ), un espace historique et interculturel en plein cœur de la ville, les créateurs présentaient d'anciennes collections et le printemps-été prochain aux professionnels comme au grand public. Une trentaine de stands se destinaient surtout à ces derniers qui avaient la possibilité d’acheter des pièces des collections passées.

Une opération « mixte » en somme que les organisateurs expliquaient avant tout par la nécessité de faire sortir la clientèle locale des sentiers battus et de leur présenter les stylistes nationaux. Un mélange des genres d’autant plus utile que l’opération a pâti d’un timing difficile, se tenant en plein milieu de la fashion week milanaise.

Quelques acheteurs français, anglais ou encore allemands avaient tout de même fait le déplacement. Mais globalement, les contacts se sont faits avec des multimarques autrichiens et quelques uns allemands. Un nouveau cap pour certaines marques qui sortaient de leurs ateliers pour la première fois, alors que d’autres, notamment Michel Mayer, Superated, Marcel Ostertag, Art Point ou encore Lyuboz, plus habituées aux salons de prêt-à-porter étrangers, comme Rendez-vous ou le Bread&Butter, défendaient leur style auprès des Autrichiens.


Défilés Pitouris, collection printemps-été 2010

Enfin et surtout, se tenaient en parallèle les défilés. Toutes les heures, acheteurs, étudiants en stylisme et quelques VIP locaux se pressaient dès 15 heures sous la tente voisine, dressée pour l'occasion, pour assister aux trente shows organisés sur les quatre jours.

La prochaine session se prépare d'ores et déjà, pour mars 2010. L´organisatrice, Elvyra Geyer, souhaite professionnaliser son offre, avec une place plus large aux showrooms au détriment des stands ouverts au public et destinés à la vente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com