×
Publicités
Par
AFP
Publié le
14 sept. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La Fashion week s'ouvre à Londres, tendance vente en ligne

Par
AFP
Publié le
14 sept. 2014

© 2014 AFP - Streaming, tweets et vente en ligne : la Fashion week de Londres s'est ouverte vendredi avec l'ambition de rentabiliser les multiples déclinaisons numériques et retransmissions sur Internet des défilés de ses créateurs.


La collection printemps-été de Fiodor Golan, étoile montante de la mode londonienne (photo : Pixel Formula)



Burberry, Vivienne Westwood, Mary Katrantzou ou encore Christopher Kane : plus de 80 créateurs doivent présenter leurs collections pendant les cinq jours de ce rendez-vous de la mode qui succède à la Fashion week de New York.

Si la bagatelle de 5 000 visiteurs sont attendus, l'audience sera en réalité beaucoup plus large grâce aux multiples rediffusions sur Internet.

"Londres est en train de devenir la capitale de la mode la plus techno utile du monde", a estimé Natalie Massenet, présidente du British fashion council (BFC), qui organise la Fashion week, et fondatrice du site Net-a-Porter.com.

"Le but étant, à la fin, de stimuler les ventes", a-t-elle souligné.

Pour aider les créateurs à renforcer leur présence en ligne, le BFC s'est adjoint les services de Google, et plusieurs événements numériques sont programmés tout au long de la semaine.

Burberry Prorsum, la collection haut de gamme de la maison Burberry, mettra ainsi directement en vente sur Twitter un vernis à ongle présenté lundi lors de son défilé, grâce à une nouvelle fonctionnalité, "Acheter maintenant", à l'essai sur le réseau social.

Envie d'essayer un modèle ? Les aficionados de la maison House of Holland pourront admirer le défilé sur la toile et, surtout, faire porter à leurs propres avatars numériques les vêtements de la collection.

"Nous montrons aux créateurs qu'Internet est vraiment sans frontières, alors que nombre d'entre eux réalisent déjà plus la moitié de leurs ventes à l'extérieur du Royaume-Uni", explique Peter Fitzgerald, un responsable de Google chargé de montrer la voie aux couturiers.

Le potentiel est là : la vente en ligne de vêtements devrait représenter 13,5 milliards d'euros en Grande-Bretagne cette année, selon le cabinet de recherche Mintel.

Source de revenus, les nouvelles technologies peuvent aussi constituer un moyen d'expression pour les créateurs, voire une source d'inspiration.

La maison Fyodor Golan, étoile montante de la scène londonienne, a ainsi utilisé des smartphones pour filmer son défilé vendredi, diffusant en direct des images sur une pyramide inversée accrochée au dessus du podium.

La collection a en outre été inspirée par "le nouveau langage visuel qui nous entoure", dans lequel les individus expriment leurs humeurs en postant des photos sur les réseaux sociaux, a expliqué le Letton Fyodor Podgorny, créateur de la maison. Londres, 12 sept 2014 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.