×
5 484
Fashion Jobs
Publié le
24 juin 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La fast fashion décriée de Shein multiplie les pop-ups

Publié le
24 juin 2022

Devenue rapidement un des piliers de la garde-robe des adolescents à travers le monde, l’e-commerçant chinois Shein s’offre de plus en plus de relais physiques pour entrer en contact avec ses fans. En France, après avoir installé tout récemment des magasins éphémères à Toulouse et Montpellier, c’est à Paris que le site décrié de fast fashion a temporairement implanté un showroom, depuis le 24 juin et jusqu’au 10 juillet.


Intérieur d'un pop-up Shein - Shein


La vitrine temporaire de Shein prend place au 11, rue des Déchargeurs, dans le quartier de Châtelet (Ier arrondissement de la capitale). Un évènement conçu en partenariat avec Klarna, l’entreprise suédoise qui propose une solution de paiement en plusieurs fois. Les clients qui pousseront la porte ne pourront pas acheter directement des produits, mais sélectionneront des looks pour les commander aussitôt en ligne. Au programme également, des ateliers style et maquillage, un stand café et glaces, un bar à tatouages, un DJ, ainsi qu’un système d’échange de vêtements usagés. Et bien sûr, un bon de réduction de 15% pour tous, Shein étant le spécialiste des prix barrés toute l’année.

Les jeunes franciliens devraient se presser devant la devanture du géant chinois, si l’on en croit ses récentes expériences dans le Sud de la France. Fin mai dans le centre de Toulouse, le pop-up de la plateforme a généré des files d’attente interminables gênant la circulation, décrit Le Midi Libre. A Montpellier fin juin, au sein du centre commercial Polygone, ce sont plus de 9.000 personnes qui étaient attendues chaque jour, avec une vraie cohue à l’ouverture, rapporte le quotidien local.


Le devanture du pop-up montpellierain - Shein/Instagram


Lors de ces deux évènements, des activistes défendeurs du climat ont manifesté contre les méthodes de Shein, pointé du doigt depuis plusieurs années pour des pratiques néfastes pour la planète et les humains. Face à ces accusations, le géant chinois a annoncé en mai qu’il allait allouer un budget de 50 millions de dollars à la création d’un fonds censé financer des initiatives de gestion des déchets textiles.

Reste que les achats effectués par les jeunes sur l'e-shop pèsent lourd dans leur bilan carbone, si l’on en croît une récente étude ‘Teenage Lab by Pixpay’ (solution de carte de paiement prépayée). Ainsi, le site chinois serait à lui seul responsable de 12% du CO2 émis par les adolescents français, et même de 22% en ce qui concerne les adolescentes. Une génération qui cultive ses contradictions, étant à la fois plus engagée que ses aînées sur les sujets environnementaux, mais ne pouvant parfois pas réfréner ses fringales shopping.

Dans l’Hexagone, Shein est entré directement à la 4e place des sites de mode ayant le plus grand nombre d’acheteurs en 2021, derrière Amazon, Vinted et Decathlon (données Fevad). Pour l’institut Kantar, le site "participe grandement à la hausse récente des volumes consommés" en matière de mode ces dernières saisons. Durant la crise, d’avril 2020 à mai 2021, il a même occupé le 15e rang du marché de la mode féminine en France (en volume), tous circuits de distribution confondus.


L'univers acidulé de la plateforme mode - Shein


Après son étape parisienne, Shein continuera d’animer des pop-ups dans d’autres grandes villes d’Europe cet été, toujours en partenariat avec Klarna. Il s’installera à Barcelone du 30 juin au 10 juillet, puis à Berlin et à Rome du 21 juillet au 7 août. Une cinquième ville doit bientôt être annoncée.

Fondée en 2008 par Chris Xu dans la région du Nanjing, Shein pèserait déjà plus de 100 milliards de dollars et dépasserait donc les valorisations cumulées du groupe Inditex et du suédois H&M, grâce à sa levée de fonds d’un milliard de dollars opérée au printemps 2022. Sa formule? Des collections éphémères et à bas prix sans cesse renouvelées, un réseau de très nombreuses usines partenaires, une logistique puissante, et une communication centrée sur la gen-Z.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com